Une dévaluation aurait un effet domino

Le nouveau gouvernement letton ? l'ancien est tombé avec la crise ? est coincé : le Premier ministre ne voulant pas perdre les élections prévues l'an prochain, il rechigne pour l'instant à augmenter les impôts et à réduire les budgets de la santé et de l'éducation. Mais, sans coupes budgétaires, il risque de voir l'aide internationale se tarir. Seule solution alors, dévaluer la monnaie, le lats, pour aligner sa valeur sur la situation des comptes de l'État et, surtout, relancer l'économie, en la rendant plus compétitive, notamment à l'exportation. Mais au-delà d'un désastre pour les banques suédoises, c'est un effet domino sur les monnaies voisines, de l'Estonie à la Pologne, qu'il faudrait craindre. De quoi les éloigner un peu plus d'une entrée dans la zone euro?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.