La Belgique monte en régime

 |   |  201  mots
cite>BNP Paribas Fortis Private Banking (PB) a pris une longueur d'avance. Lors de sa naissance en décembre 2009, la banque privée du groupe français en Belgique espérait atteindre 50 milliards d'euros d'actifs sous gestion à horizon 2012. L'objectif est d'ores et déjà atteint, et même dépassé, puisque BNP Paribas Fortis PB, dirigée par Peter Vandekerckhove, compte aujourd'hui 52 milliards d'encours. A titre de comparaison, l'Italie, un autre marché domestique, ne représente que 16 milliards pour le groupe. D'ici trois à cinq ans, la banque souhaite dépasser le palier de 80 milliards d'euros. La Belgique conforterait ainsi son statut de deuxième marché pour BNP Paribas Wealth Management. Elle pourrait même ravir la première place à la France (environ 70 milliards sous gestion). Car le taux de croissance observé outre-Quiévrain est supérieur à celui de l'Hexagone. Aux côtés des entreprisesEn Belgique, la banque française profite notamment de la position privilégiée qu'occupait Fortis auprès des entreprises, avec une part de marché d'environ 25 %. Présente seulement à Anvers et à Bruxelles à ses débuts, BNP Paribas Fortis PB a mis sur pied, ces 18 derniers mois, un réseau de 35 centres de gestion privée. A. M.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :