Des rêves d'ailleurs

 |   |  147  mots
Hier, Hervé Morin était l'un des ministres qui profitait le plus de la relance, aujourd'hui il va devoir gérer la rigueur budgétaire. Un ancien chef de l'état-major des armées avait coutume de dire de façon cynique que la réussite d'un ministre de la Défense se jugeait à l'aune de son budget. Alors réussite ou échec pour Hervé Morin ? Il sera difficile de le juger car ce centriste, qui aimerait se lancer dans la course à la présidentielle, a de fortes chances de laisser à l'automne à un successeur le soin de gérer la rigueur budgétaire. L'armée de terre est en première ligne pour voir ses crédits rognés. Comme toujours. Mais à force de le faire, Paris risque un jour de se voir reprocher la mort de ses soldats en Afghanistan faute de disposer d'équipements modernisés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :