Goldman Sachs a aidé la Grèce à maquiller ses déficits

Goldman Sachs a aidé la Grèce à maquiller ses comptes publics en 2001. Le montage, qui s'apparentait à une transaction sur devises portant sur des milliards de dollars et non à un prêt, a permis à la Grèce de respecter les critères de Maastricht. En contrepartie, le pays a renoncé à des recettes futures, comme des taxes d'aéroport ou des recettes sur le loto. Goldman Sachs aurait empoché 300 millions de dollars de commission. X. H.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.