vocabulaire : des sous-developpés aux BricC'est au sortir de...

 |   |  254  mots
STRONG>vocabulaire : des sous-developpés aux BricC'est au sortir de la guerre qu'on parle de « pays sous-développés » pour désigner le monde non industrialisé. Une appellation infamante abandonnée dans les années 1970 au profit de « pays en voie de développement » (PVD) ou de « pays les moins avancés » (PMA), pour les plus pauvres. Dans les années 1980, l'extraordinaire essor de l'Asie du Sud-Est impose le terme de « nouveaux pays industrialisés » (NPI), qui cède la place, au tout début des années 1990, à « pays émergents ». Au départ, l'expression désignait plutôt les marchés boursiers des pays en question, qui ont alors décollé. Et en 2001, l'économiste de la banque d'affaires Goldman Sachs invente les « Bric », pour Brésil, Russie, Inde et Chine, terme qui va prospérer jusqu'à aujourd'hui. Les « briquettes », le deuxième cercleAvec leur développement spectaculaire, Chine en tête, les géants émergents marquent les esprits. Pourtant, demain, il faudra compter avec des pays dont les populations représentent des marchés de plusieurs dizaines de millions d'individus dont les PIB cette année traduisent la sortie rapide de la crise. La dynamique asiatique profite à des pays comme la Corée du Sud (+ 5,3?%), la Malaisie (+ 5,4?%) ou encore l'Indonésie (+ 5,6??%), qui vient de doubler le Vietnam et compte investir 140 milliards de dollars pour développer ses infrastructures. On retrouve sur d'autres continents des « briquettes » comme la Turquie (+ 3,6 %), l'Afrique du Sud (+ 2,8 %), l'Égypte (+ 5,5 %), le Chili (+ 5,2?%), le Mexique (+ 4,3?%), Israël (+ 3,2?%) ou encore l'Arabie Saoudite (+ 3,3?%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :