Que fait le suédois Volvo pour remonter ses ventes ? Il débauche chez le coréen Kia

 |   |  453  mots
Le suédois Volvo a besoin de remonter ses ventes. Pour y contribuer, le constructeur de Göteborg débauche chez... le coréen Kia, une des deux branches du groupe Hyundai-Kia. Bernard Bradley , 45 ans,  devient ainsi le patron des ventes de la firme scandinave, propriété du groupe chinois Geely. Ce britannique originaire d\'Afrique du sud était auparavant le Directeur des ventes de Kia Europe, dont les ventes ont progressé de 27% en deux ans. Volvo voudrait bien que ses propres volumes puissent bondir pareillement... Arrivé début 2010 chez Kia, l\'homme avait déjà travaillé chez GM, Volkswagen, BMW et... Volvo. Sur les six premiers mois, les ventes de Volvo ont fléchi de 5,5%.Recul des ventesVolvo Cars (rien à voir avec les camions de la société indépendante AB Volvo) a accusé en 2012 une perte nette de 530 millions de couronnes (61 millions d\'euros), alors qu\'il était encore bénéficiaire en 2011. Victime de la crise en Europe, mais aussi de ses difficultés aux Etats-Unis et en Chine, la firme de Göteborg était tout juste à l\'équilibre au niveau opérationnel l\'an passé. En 2011, Volvo Cars avait engrangé un bénéfice net de 927 millions de couronnes  (110 millions d\'euros) et opérationnel de 2 milliards (235 millions d\'euros). Le chiffre d\'affaires est demeuré stable l\'an passé. En revanche, les ventes en volumes ont reculé de 6% à 422.000 l\'an dernier. Les  volumes sont insuffisants pour assurer la rentabilité de la marque, malgré l\'excellente réputation de ses modèles.Nouvelle usine en ChineLe suédois Volvo  veut s\'ouvrir le marché de l\'ex-Empire du milieu. Avec une présence très faible aujourd\'hui en Chine, il compte sur la la légitimité \"nationale\" de son actionnaire afin de partir à l\'assaut du fructueux marché de la Nomenklatura locale, qui roule historiquement en Audi. Logique: Audi produit sur place depuis une vingtaine d\'années. Pour cela, Volvo est en train de finaliser sa propre usine de véhicules à Chengdu. Il démarre actuellement  la production d\'un lot de véhicules de pré-série. La fabrication en série devrait débuter au quatrième trimestre. La capacité annuelle est de 120 000 véhicules. Le premier modèle sera la S60L, c\'est-à-dire une version rallongée de la berline de gamme moyenne S60 fabriqué aujourd\'hui à Gand, en Belgique. Les chinois privilégiant l\'espace à l\'arrière, cette S60L doit rivaliser avec l\'Audi A4L ou la BMW 3 longue, des modèles égalements spécifiques au marché local. Pas sûr évidemment que cela soit suffisant, face à Audi qui double ses capacités locales à... 700.000 véhicules annuels.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :