Le recours au chômage partiel a fortement ralenti début 2010

1 mn

Nette reprise de l'activité ou simple regain d'optimisme des chefs d'entreprise ? Les demandes d'autorisation de chômage partiel ont nettement ralenti entre la fin de l'année 2009 et le début de 2010. Selon les récentes données dévoilées par le ministère de l'Emploi, le nombre d'heures autorisées par l'administration (hors conventions d'activité partielle de longue durée) s'élevait à 14,8 millions en mars 2010 pour un montant de 54 millions d'euros, contre 22,8 millions d'heures (et 81,8 millions d'euros) en décembre 2009. Si ces volumes ne représentent qu'imparfaitement la réalité puisque, par expérience, seul un tiers des heures sollicitées est effectivement consommé, la tendance est, depuis le début de 2010, très nette. Le pic de recours au chômage partiel a été atteint en juin 2009 (94,7 millions d'euros pour 26,7 millions d'euros) avant que la courbe se stabilise à l'automne avec une moyenne de 20 millions d'heures par mois, puis décroisse début 2010. secteur manufacturierEn revanche, quel que soit le volume, le recours au chômage partiel reste concentré dans l'industrie. Et tout particulièrement dans le secteur manufacturier où les employeurs ont demandé des autorisations pour 11,7 millions d'heures en mars (soit 42,8 millions d'euros). A contrario, les services marchands n'ont sollicité l'aide de l'Etat qu'à hauteur de 1,7 million d'heures et la construction pour 953 000 heures. Preuve qu'en dépit des demandes répétées pour faciliter le recours au chômage partiel dans les services, celui-ci reste mieux adapté au mode d'organisation de l'industrie. De même, les grandes entreprises, qui ont souvent joué sur la flexibilité prévue dans leurs accords de RTT lorsque l'activité a ralenti, ont moins utilisé le chômage partiel que les plus petites. L'essentiel des demandes émane, en effet, des sociétés comptant moins de 250 salariés avec 10,7 millions d'heures autorisées en mars sur un total de 14 millions. Agnès Laurent

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.