Suravenir mise sur la marque blanche

 |   |  381  mots
état-majorVu de l'extérieur, rien ne semble vraiment avoir changé chez l'assureur-vie Suravenir. Et pourtant, la scission de la direction du développement en deux ? une direction du développement, nouvelle formule, confiée à Olivier Nigen, et une direction commerciale et marketing confiée à Isabelle Oudt ? marque un infléchissement stratégique de la compagnie. Cette filiale de la banque Crédit Mutuel Arkéa (2 milliards d'euros de chiffres d'affaires), destinée initialement à fournir des produits d'assurance-vie et prévoyance à la clientèle de sa maison mère, veut aller chercher sa croissance auprès de distributeurs extérieurs. L'objectif fixé par le président du directoire, Arnaud Giraudon, est « d'atteindre 30 % du chiffre d'affaires en dehors de Crédit Mutuel Arkéa et ses filiales d'ici cinq ans ». Un chiffre d'autant plus ambitieux que le réseau bancaire suit à nouveau un rythme de croissance rapide : de janvier à fin octobre, la collecte brute en assurance-vie a progressé de 21 %.La nouvelle direction du développement de Suravenir est dédiée à la conquête des partenariats sous « marque blanche », c'est-à-dire des accords de vente de produits sous la marque d'autres enseignes. Elle ne part pas de zéro puisque aujourd'hui, 12 % du chiffre d'affaires est déjà réalisé en « marque blanche », essentiellement avec des sites Internet. Ils sont au nombre de quatre : Fortunéo (banque en ligne, filiale du Crédit Mutuel Arkéa), Linxea, Fidelity, et Meilleurtaux.com. La banque Accord, filiale du groupe Auchan, vend également de l'assurance-vie en marque blanche. D'autres accords du même type devraient suivre soit sur Internet (à condition que le site puisse collecter au moins 10 à 30 millions d'euros par an), soit des plates-formes grossistes de vente de produits d'épargne ou encore des banques privées.intégrationSuravenir mise également sur la distribution d'assurance-vie ou d'assurance retraite (contrats dits article 83,39?) ou même de prévoyance (assurance emprunteur, etc.) auprès des courtiers spécialisés en épargne retraite pour les entreprises (ERE) ou de conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) qui relèvent de la nouvelle direction commerciale. La compagnie a d'ailleurs terminé l'intégration de l'assureur Vie Plus (racheté fin 2006) spécialisé sur ces deux canaux de distribution. Actuellement, 2 % du chiffre d'affaires sont issus de la branche ERE et 8 % proviennent des CGPI.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :