TNT : Bolloré rachète Virgin 17 à Lagardère

 |   |  563  mots
cite>Bolloréeacute; est en négociations exclusives avec Lagardèrerave;re pour lui racheter la chaîne TNT Virgin 17, ont annoncé les deux groupes jeudi matin. Le groupe de Vincent Bolloréeacute; paiera 70 millions d'euros, et reprendra tout ou partie du stock de programmes, ainsi qu'une vingtaine de salariés, mais abandonnera la marque « Virgin ». Lagardèrerave;re avait pourtant démenti officiellement depuis un mois tout projet de cession de sa chaîne, et même encore lors de ses résultats il y a une semaine. Mi-février, alors que NRJ exprimait son intérêt pour la chaîne, il avait même répondu qu'aucun processus de cession n'avait démarré. Le président du directoire de Lagardèrerave;re Active Didier Quillot a donc dû se livrer jeudi à des explications embarrassées : « Certes, des discussions informelles ont commencé il y a quelques semaines. Mais Bolloréeacute; n'a déposé d'offre ferme que vendredi 12 mars ». Selon lui, « la stratégie de Lagardèrerave;re est de désinvestir là où il n'est pas leader, là ou l'avenir économique est incertain ». Il a décrit Virgin 17 comme le vilain petit canard de la TNT, toujours déficitaire (l'équilibre avait été promis pour « 2011 ou 2012 » lors de la conférence de rentrée 2009) et avec la plus faible audience de la TNT - hormis les chaînes d'information. Selon lui, « le problème de Virgin 17, c'est sa convention d'émettre conclue avec le CSA, qui contient de multiples contraintes, et qui ne lui permet pas de rencontrer le succès d'audience, et donc économique ». Pour l'essentiel, cette convention impose une thématique musicale, ce qui rapporte trop peu d'audience. Mais Yannick Bolloréeacute;, directeur général de Bolloréeacute; Médias, a assuré être « très heureux d'acheter une chaîne musicale. Elle cible les 15-34 ans, ce qui est très complémentaire de Direct 8, qui vise les 25-49 ans ». CSA arbitreBolloréeacute; va entamer des négociations avec le CSA et les majors de la musique pour « moderniser » cette convention. Yannick Bolloréeacute; a assuré qu'il « n'allait pas demander de modifier la convention. La chaîne restera majoritairement musicale. Il ne s'agit pas de la changer en une chaîne de sport ». De toute façon, Bolloréeacute; n'a pas le choix : juridiquement, il ne peut pas abandonner la thématique musicale. C'est d'ailleurs pour cette raison que M6 a assez vite refermé le dossier Virgin 17. Le CSA peut juste alléger à la marge les contraintes inscrites dans la convention. Mais ce n'est pas gagné. Lagardèrerave;re avait déjà engagé des négociations en ce sens, se prévalant du soutien des majors. « Le CSA ne s'était pas encore prononcé, mais c'était très bien engagé », selon Didier Quillot. En pratique, la chaîne doit diffuser 75 % de programmes musicaux -une obligation qu'elle n'a pas respecté ces trois dernières années, ce qui lui a valu deux mises en garde du CSA. Lagardèrerave;re a demandé à abaisser ce quota à 60 %, voire 50 %. Mais ce n'est pas tout. Virgin 17 doit en outre diffuser une émission sur les nouveaux talents, mais aussi des clips à plus de 50 % français, ou encore des films et des fictions à plus de 60 % européens... Autant d'obligations non respectés, ce qui lui a valu d'autres mises en garde du CSA. n

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :