Chatel précise la réforme du lycée

 |   |  245  mots
Depuis qu'elle a été annoncée dans ses grandes lignes mi-octobre par le chef de l'État, la réforme du lycée a, depuis, été affinée par les services du ministre de l'Éducation nationale, après plusieurs rencontres bilatérales avec les syndicats d'enseignants. Lors du tour de France des lycées qu'il a effectué au pas de charge ces quatre dernières semaines, Luc Chatel avait déjà distillé un certain nombre de pistes. Mais ce matin, il doit dévoiler le projet abouti, lors de l'inauguration du 11e Salon européen de l'éducation, qui se déroule du 19 au 22 novembre à la porte de Versailles. « Points d'entrée » de cette réforme, l'orientation, l'accompagnement personnalisé (en primaire comme au collège), une plus grande autonomie des établissements, le rééquilibrage des séries, notamment pour mettre fin à la suprématie de la filière S (sciences) et revaloriser la L (littéraire), une meilleure maîtrise des langues étrangères et un soutien scolaire plus personnalisé.Après l'abandon du projet de son prédécesseur Xavier Darcos, la réforme du lycée et de l'orientation a fait l'objet de nombreuses contributions, à commencer par celle de Richard Descoings, le directeur de Sciences po, qui, à la demande de Nicolas Sarkozy, a mené une grande consultation nationale associant élèves, enseignants, chefs d'établissement et parents. Pour autant, le projet, très prudent, ne provoque pas l'enthousiasme des syndicats. C. J.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :