Focus : des salaires toujours très élevés

 |   |  221  mots
Ah elle est bien loin l'euphorie de 2007 ! Cette année-là, Lloyd Blankfein, patron de Goldman Sachs, avait perçu une rémunération de 68 millions de dollars. Mais la crise est passée par là. La colère de l'opinion américaine à l'égard des mirifiques salaires de la finance et les phrases assassines de Barack Obama ont produit leur effet. Cette année, le dirigeant ne percevra que 9 millions de dollars (il n'avait rien perçu en 2009 au titre de 2008) soit nettement moins que son homologue chez JP Morgan, Jamie Dimon (17 millions). Pourtant son cours de Bourse a doublé dans l'année, et la banque a annoncé un résultat net de 12,2 milliards de dollars, soit plus que le record de 2007.PhilanthropieLloyd Blankfein a d'ailleurs bien compris que l'image des banquiers n'était pas meilleure en Europe. Ainsi, la banque a décidé qu'en Grande-Bretagne, ses 100 premiers associés ne percevraient pas plus de 1 million de livres. Lors de la présentation de ses résultats le 21 janvier, Goldman Sachs avait indiqué qu'elle n'avait pas provisionné d'argent au quatrième trimestre au titre des rémunérations. En revanche, elle a versé 500 millions de dollars à la fondation Goldman Sachs Gives. Soit la moitié du programme global de 1 milliard qui avait été annoncé par la banque il y a quelques mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :