Viande de cheval : Nestlé retire à son tour des plats cuisinés

1 mn

Le numéro 1 mondial de l\'agroalimentaire n\'y échappe pas. Après Findus et Lidl, c\'est au tour de Nestlé d\'être touché par le scandale européen de la viande de cheval. Le groupe suisse a annoncé lundi le retrait \"immédiat\" de la vente de certains plats de pâtes censés être cuisinés à base de boeuf (Buitoni Beef Ravioli et Beef Tortellini) en Italie et en Espagne, deux pays jusqu\'alors épargnés par le scandale. Le groupe helvète doit également retirer de la vente un plat de lasagnes congelées destinées aux industriels de la restauration. Le responsable, selon Nestlé, serait à chercher du côtéde H.J. Schypke, une société allemande, sous-traitant de son fournisseur JBS Toledo NV.  Lidl retire certains plats cuisinésCette annonce qui intervient le jour où le géant allemand de la distribution Lidl faisait part, de son côté, du retrait de certains plats contenant de la viande chevaline en Suède, en Finlande, au Danemark et en Belgique. Tandis qu\'en France, le ministre de l\'Agriculture Stéphane Le Foll restituait en partie l\'agrément sanitaire à Spanghero, le fournisseur de Findus impliqué dans les lasagnes au cheval.Le Sénat mobilisé sur la question de la traçabilitéPar ailleurs, suite à ce scandale européen, les ventes françaises de surgelés ont chuté de 5% a annoncé mardi le ministre de l\'Agriculture sur France Inter. Le sujet est sensible. Et dans ce contexte, les questions de traçabilité des aliments doivent être abordées ce mardi au Sénat. Les ministres Stéphane Le Foll, Benoît Hamon et Guillaume Garot seront auditionnés par la commission des affaires économiques.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.