Google double Microsoft dans le mobile...

C'est le big bang dans l'univers du mobile. Google, nouvel entrant dans le marché depuis le lancement d'Android, son système d'exploitation pour smartphone, vient de dépasser le Windows Mobile de Microsoft que les fabricants de téléphones délaissent. Selon les chiffres du cabinet d'études Gartner, il s'est vendu 5,2 millions de modèles fonctionnant sous Android dans le monde au premier trimestre 2010 et seulement 3,7 millions de téléphones sous Windows Mobile, sur un total de 54,3 millions de smartphones. Une claque pour le géant du logiciel dont la part de marché a chuté en un an de 10,2 % à 6,8 %. Au cours de la même période, Android est passé d'un minuscule 1,6 % au premier trimestre 2009 à un impressionnant 9,6 %. Alors que le premier modèle équipé du logiciel de Google est sorti en octobre 2008, Android se hisse déjà au quatrième rang mondial derrière Symbian (Nokia), RIM (BlackBerry) et l'iPhone d'Apple. Le PDG de Google, Eric Schmidt, s'est réjoui récemment de voir s'écouler chaque jour 65.000 téléphones sous Android dans le monde. Il en existe actuellement 34 modèles différents dans 49 pays. De Motorola à Samsung, en passant par HTC, Sony Ericsson et LG, les fabricants de mobiles ont plébiscité le système d'exploitation de Google, dès l'annonce de son lancement en novembre 2007, pour plusieurs raisons. Android est gratuit, Google cherchant surtout à mettre en avant ses services (moteur de recherche, géolocalisation, Youtube, etc). C'est aussi une plate-forme ouverte que chaque constructeur peut personnaliser et pour laquelle les développeurs de tous horizons peuvent concevoir des applications. Android Market compte ainsi plus de 50.000 miniprogrammes. À l'inverse, Windows Mobile est vendu sous licence et beaucoup d'équipementiers se plaignent du manque de souplesse de ce système d'exploitation qui ne leur permet pas de se différencier par une interface propre. Apprécié dans le monde de l'entreprise, Windows Mobile, dont la part de marché mondiale dépassait 13 % il y a trois ans, a depuis cédé beaucoup de terrain au BlackBerry de RIM. En outre, Microsoft a beaucoup tardé à lancer la version 7 de son système d'exploitation. les clés de la réussite« Le succès d'Android n'est pas un effet de mode et demeurera, tant que la plate-forme continuera de s'améliorer », estime Carolina Milanesi, l'analyste du secteur chez Gartner. Du côté des utilisateurs, les clés de la réussite d'Android, ce sont « une interface très adaptée aux écrans tactiles et la fluidité de la navigation Web », résume l'experte de Gartner. Aux États-Unis, les ventes de mobiles sous Android ont augmenté de 707 % au point de dépasser celle de l'iPhone, avec une part de marché de 28 % sur le segment des smartphones au premier trimestre, contre 21 % pour celle d'Apple selon IDC. Mais Carolina Milanesi relève que, « en Europe de l'ouest, il se vend deux fois moins de téléphones sous Android que d'iPhone, car il y a plus d'alternatives. » Au niveau mondial, Android reste derrière l'iPhone (15,4 % de part de marché). Comme toujours en technologie, les positions ne sont pas figées et le jeu reste ouvert. Mais Microsoft va devoir réagir s'il ne veut pas abandonner la partie.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.