Craintes d'une rechute outre-Manche

Les agents immobiliers britanniques n'ont jamais été aussi polis ! Après des années où ils étaient réputés pour prendre rarement le temps d'aider leurs clients à trouver ce qu'ils cherchaient, ils ont subi la douche froide à partir de fin 2007 : après avoir triplé en quinze ans, les prix ont perdu 20 % en deux ans.Ils croyaient que le pire était passé, avec un rebond de plus de 10 % depuis la fin 2009. Mais la situation semble à nouveau se dégrader. L'indice Halifax affiche un recul de 1 % des prix au troisième trimestre. Nombre d'économistes prédisent désormais un recul de 5 % à 10 % dans les douze prochains mois.L'explication : le ralentissement économique, doublé des difficultés à obtenir un prêt immobilier. « Autrefois, il n'y avait aucun problème du côté des banques, témoigne un agent immobilier d'un quartier du sud de Londres. Mais, aujourd'hui, beaucoup d'achats échouent au dernier moment à cause de crédits qui n'ont pas été accordés. » Ces difficultés, auxquelles s'ajoute un taux de chômage passé de 5 % avant la crise à près de 8 % actuellement, ont considérablement ralenti le rythme des ventes. Aujourd'hui, il s'échange chaque mois moitié moins de propriétés que pendant le pic de 2007. « Nous avons effectivement beaucoup moins de clients », admet cet agent immobilier. Néanmoins, personne n'avance l'hypothèse d'un krach immobilier. Car certains facteurs positifs jouent aussi en faveur des prix. Ainsi, les taux d'intérêt sont au plus bas de leur histoire, à 0,5 %. Même si les banques prêtent autour de 4 %-5 %, les niveaux de taux restent historiquement intéressants. Le gouvernement de Gordon Brown a aussi supprimé la taxe d'achat immobilière pour les primo-accédants (qui pouvait aller jusqu'à 280.000 euros).« Plutôt qu'un krach, nous prévoyons une baisse graduelle des prix fin 2010 et en 2011, pour perdre environ 10 %, prévoit Howard Archer, économiste à Global Insight. Mais il faudra probablement compter avec une forte volatilité. »Éric Albert, à Londre

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.