Présidence d'Areva : la pression monte d'un cran

 |   |  320  mots
Les coups se lâchent. La guerre entre candidats pour prendre la tête d'Areva à l'échéance du mandat d'Anne Lauvergeon, fin juin, redouble de vigueur. Le temps presse puisque la liste de candidats, préparée notamment par Jean-Cyril Spinetta, président du conseil d'Areva, est finie, dit-on. Elle devrait être remise à l'Élysée dans les jours qui viennent. « Fin février, début mars au plus tard », assurent certains. La pression monte d'autant plus que chacun sait que cette liste peut être purement indicative. Nicolas Sarkozy a été clair. Il ne se sent pas obligé d'y piocher le nom du futur patron d'Areva. Un rapport accablantGérard Longuet aurait ainsi fait acte de candidature directement auprès du président de la République. Mais surtout, certains candidats et une partie du gouvernement craignent la reconduction d'Anne Lauvergeon, jugée pourtant hautement improbable il y a peu. Bilan : les flèches volent. Certains passent sous le manteau un rapport accablant sur le bilan industriel et financier d'Areva, émanant soi-disant de hauts fonctionnaires « indignés » par la gestion « autocratique » d'Anne Lauvergeon. D'autres sont catégoriques : Bercy va diligenter un audit sur la ruineuse acquisition des mines Uramin par Areva ( 2,5 milliards d'euros en 2007). Et les notes dénonçant « cette gestion calamiteuse » pleuvent dans les rédactions.Du côté d'Areva, on ne reste pas inactif. On entend clairement dégager la responsabilité d'Anne Lauvergeon des manquements qui incombent à l'État. La grogne monte, notamment chez les salariés actionnaires, après la vente des titres STMicroelectronics détenus par Areva, à un prix inférieur au cours de Bourse. « Cette cession a été bradée pour séduire le fonds souverain du Koweït », nouvel actionnaire d'Areva, s'indigne-t-on. Le fonds d'actionnariat salarié a déjà porté plainte contre X pour prise illégale d'intérêt dans le cadre de l'augmentation de capital du groupe. M.-C. L.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :