Grèce : Samaras affaibli prépare un remaniement ministériel

 |   |  298  mots
Affaibli suite à des dicsussions sans fin sur le budget 2013, et des craquements sérieux au sein de la coalition, Antonis Samaras, le Premier ministre grec, compte remanier son gouvernement. Objectif, renforcer le poids de ses partenaires de coalition pour s\'assurer de leur loyauté une fois que la Grèce aura obtenu la prochaine tranche d\'aide de la part de ses créanciers internationaux.Donner du poids aux coalisésLe Premier ministre devait pour cela rencontrer le chef de file du Pasok, le socialiste Evangelos Venizelos, et Fotis Kouvelis, de la Gauche démocratique pour discuter du nouveau cabinet. \"Le remaniement aura lieu après le versement (de l\'aide)\", a indiqué un responsable du gouvernement sous couvert d\'anonymat. \"Le ministre des Finances (Yannis Stournaras) conservera son poste.\" Antonis Samaras aurait envisagé par ailleurs de proposer le rang de vice-Premier ministre à Evangelos Venizelos et à Fotis Kouvelis, ainsi que des protefeuilles supplémentaires pour leurs partis respectifs. Le leader du Pasok aurait l\'intention d\'accepter, mais rien n\'est moins sûr en ce qui concerne Fotis Kouvelis, qui doit faire face à une puissante fronde anti-austérité au sein de son parti.\"Accord de principe\" sur l\'aide de 44 milliardsMais avant d\'annoncer son remaniement, Antonis Samaras attend le déblocage de l\'aide attendue par la Grèce pour éloigner à nouveau le spectre du défaut. L\'Eurogroupe doit se réunir à ce sujet ce mardi à Bruxelles. Devrait en sortir un \"accord de principe\", selon des sources citées par Reuters, sur le déblocage des prochaines tranches pour un montant de 44 milliards d\'euros. Selon ces mêmes sources, elle devrait commencer à être versée le 5 décembre prochain, mais sous condition de mise en place des réformes requises par les créanciers.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :