Ce club très select des pays qui ont encore leurs "triple A"

 |   |  676  mots
Ils sont douze. Douze pays privilégiés encore notés “Triple A“ par les trois principales agences notation financière. La France était déjà sortie de ce club en janvier 2012 lorsque Standard & Poor's l'avait épinglée. Avec la décision de Moody’s, lundi 19 novembre au soir, de dégrader la note de sa dette souveraine, elle s’en éloigne encore un peu. Quels pays figurent encore dans ce groupe très fermé de ceux dont la dette souveraine est jugée la plus fiable par ces trois organismes qui appliquent chacun des critères différents. Et quels sont ceux qui risquent d’en être exclus? Passage en revue de ces “bons élèves“ au yeux des agences Moody’s, Fitch et Standard and Poor’s.Les membres du club… et qui devraient le resterSur les douze pays encore détenteurs de trois “Triple A“, neuf sont situés sur le continent européen. Parmi eux, il existe un club encore plus fermé. Il s’agit des 8 dont les notes sont assorties de perspectives “stables“. A noter: les pays scandinaves y figurent tous.• La Finlande La Finlande est le seul pays de la zone euro qui figure dans ce “club“ des bons élèves dont la note AAA est assortie d’une perspective “stable“.• La SuèdeAvec une prévision de croissance pour 2012 estimée à 1,6% et un niveau de dette publique inférieur à 50% de son produit intérieur brut au deuxième trimestre selon Eurostat, le Suède n’a pas à craindre d’être exclue du “club“ des Triple A.• La Norvège Les Norvégiens bénéficient de l’un des PIB par habitant les plus élevés de la planète et des ressources qui lui évitent d'avoir à s'endetter. “Bien que la production de pétrole semble avoir atteint un pic, avec environ la moitié des ressources déjà extraites, la production de gaz naturel continue de croître“, observait ainsi Moody’s dans le communiqué accompagnant la confirmation de sa note publiée en août dernier.• Le DanemarkLe Danemark est entré en récession au deuxième trimestre avec un PIB en recul de 0,4%. Son niveau de dette en revanche, reste parmi les plus faibles d’Europe.• La SuisseSur le marché de la dette souveraine, la Suisse achète. Depuis le début de la crise en Europe, la confédération helvétique aurait massivement soutenu la dette émise par plusieurs de ses voisins dont la France. Une étude de Standard and Poor’s publiée fin septembre montrait ce mouvement. • L'Australie L’Australie, très bien notée, est le seul pays dans lequel une agence – en l’occurrence S& P - a été condamnée pour “notation trompeuse“. • Le Canada En mars, le Canada en pleine croissance présentait un budget d’austérité. Le pays avait été le dernier à entrer en récession et le premier à en sortir lors de la crise de 2008.• Singapour Ceux qui risquent de sortir du "club"Quatre autres pays obtiennent encore la note maximale auprès de Fitch, Moody’s et Standard & Poor’s. Toutefois, ils risquent d’en perdre une. En effet pour chacun d’eux, au moins une de ces agences a assortie cette notation d’une perspective négative. Pays perspective stable perspective négative Allemagne Fitch, S&P Moody’s Luxembourg Fitch Moody's, S&P Pays-Bas S&P Fitch Moody's, S&P Royaume-Uni S&P Moody's, Fitch  Ceux qui ont perdu un Triple APar ailleurs, comme la France, certains pays ont quitté le club. Il s’agit de :• l'Autriche, notée AA+ chez S&P depuis janvier et toujours AAA chez Fitch et Moody's. • Les Etats-Unis, notés AA+ chez S&P depuis l'été 2011 et AAA chez Fitch et Moody's.D’autres enfin, ont au moins un "Triple A". C’est le cas par exemple de la Nouvelle Zélande et de l’Île de Man chez Moody’s, de l’Autriche chez Fitch.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :