Suicides : les syndicats attendent un geste

Le suicide de Michel D., à Marseille, en juillet 2009, dénonçant « un management par la terreur », avait été le point de départ de la tempête médiatique sur la « crise des suicides » chez France Télécome;lécom. Or mardi, lors de la réunion du comité national du CHSCT, Stéphane Richard a dit qu'il « prendrait ses responsabilités sur ce cas douloureux ». Les syndicalistes de SUD-PTT en concluent que « Stéphane Richard va accepter que ce suicide soit reconnu comme un accident de service, avant même l'avis de la commission de réforme nationale du 8 juillet ». Au siège, on évoque « une procédure en cours », sans confirmer ce geste symbolique très attendu.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.