Orange met le répertoire du mobile à l'heure de Facebook

 |   |  583  mots
téléphonie mobileVous ne voulez pas être dérangé par vos collègues et vos clients pendant vos vacances ? Ou au contraire ne prendre que les appels professionnels dans la journée, à l'exception de votre conjoint ? Ce sera bientôt possible grâce à un service gratuit que l'opérateur Orange lancera le 8 décembre dans le monde entier, et pas seulement pour ses clients. Il s'agit d'une application, un minilogiciel, à télécharger sur son téléphone, qui permet de classer tous ses contacts ? du répertoire du mobile aux adresses mail, en passant par ses amis sur Facebook et ses connaissances du site de microblogging Twitter ? dans une catégorie (famille, amis, travail, ou « tous les autres ») et de choisir sa disponibilité en fonction de chaque profil (joignable seulement par SMS ou par mail, etc.). Mais aussi de partager son « humeur » ou son activité d'un message court personnalisé (« entre deux réunions », « en séance shopping », etc.), comme sur les réseaux sociaux, mais sans devoir se connecter à un de ces réseaux, justement.interface baptisée « On »Cette interface, très simple à utiliser, d'un glissement de doigt sur un téléphone tactile, sera baptisée « On », en anglais, ce qui signifie à la fois être membre d'une équipe et être allumé, pour un appareil électronique. Elle sera d'abord disponible en anglais, en version test, pour les téléphones fonctionnant sous le système d'exploitation de Google, Android, tel que le HTC Hero. Puis sur l'iPhone avant la fin de l'année, et, en 2010, sur les BlackBerry, les Windows Phone et les Symbian (Nokia).« Notre service On est issu d'un travail commencé il y a presque deux ans », raconte Jean-Louis Constanza, le directeur d'Orange Vallée, la cellule start-up de l'opérateur où ce nouvel outil a vu le jour. « C'est un changement radical dans la façon de communiquer, qui prend en compte toutes les facettes d'une personnalité, puisque je peux être à la fois un père, un mari, un collègue, un rugbyman du dimanche, un sympathisant d'une cause, etc. » Ce service, libre d'accès « quel que soit votre pays ou votre opérateur », permet aussi d'enrichir son répertoire des photos et données figurant sur les profils Facebook, de le sauvegarder, ainsi que son historique de communications, en cas de perte ou de vol de son mobile, sur les serveurs d'Orange.L'opérateur télécoms se rêverait-il en concurrent de Google ou de Facebook ? « Nous abordons les réseaux sociaux avec modestie, il existe de grands services qui fonctionnent très bien », répond Jean-Louis Constanza. La démarche passe donc par des partenariats. Le service On se synchronisera d'abord avec Facebook et Twitter, puis sera élargi à d'autres (MySpace, Flickr). Quel intérêt pour Orange d'offrir ce service gratuit et ouvert à tous ? « Cela nous aidera à renforcer l'affinité avec nos 130 millions de clients mobiles. Et nous montrerons aux autres, 4 milliards de personnes ayant un portable dans le monde, que nous sommes capables de faire ce genre d'interface », décrypte Giles Corbett, le responsable du projet On. D'autres innovations de ce type suivront. « 2010 sera la grande année des services communautaires chez Orange », prévient Jean-Louis Constanza, qui annonce « le lancement prochain d'une dizaine de services communautaires », y compris certains déjà dévoilés comme People Projects, RadioMee. n Cette application sera disponible sur l'iPhone avant la fin de l'année, et, en 2010, sur les BlackBerry, les Windows Phone et les Symbian (Nokia).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :