Completel réfléchit à une offre mobile pour 2010

 |   |  441  mots
télécomsOpérateur de réseaux à haut et très haut débit fixe pour les entreprises, Completel réfléchit également à une offre de téléphonie mobile qui serait lancée l'an prochain. Des discussions ont débuté avec les trois opérateurs, Orange, SFR et Bouygues Telecom, pour louer des capacités sur leurs réseaux. « Nous pensons pouvoir élaborer une offre convergente, fixe et mobile, essentiellement à destination des petites et moyennes entreprises, vers la fin du premier semestre 2010 », indique Thierry Podolak, le directeur général de Completel. La direction de la société tient toutefois à souligner que l'aboutissement du projet n'est pas encore certain.Cette diversification constitue un axe de développement logique pour Completel, alors que les entreprises recherchent aujourd'hui des solutions de télécommunications de bout en bout. Mais la première priorité de l'opérateur reste le déploiement de la fibre optique. En France, environ 25.000 sites d'entreprises sont reliés à un réseau de fibre optique, dont 5.500 par Completel. Or cette bascule est déterminante pour l'opérateur. La migration de ses entreprises clientes de l'ADSL vers la fibre améliore mécaniquement sa rentabilité car elle lui permet de ne plus reverser à France Télécome;lécom la redevance pour utiliser son réseau de cuivre dans les derniers mètres. Cette année, en projetant les chiffres du premier semestre, Completel devrait enregistrer 390 millions d'euros de chiffre d'affaires, environ 10 % de plus qu'en 2008, avec une marge opérationnelle de 28 %. Elle était de 26 % en 2008 et de 17 % en 2007.plus de flexibilitéAujourd'hui, la société détient un peu moins de 5 % des lignes à haut et très haut débit pour les entreprises. Avec le passage de l'ADSL vers la fibre optique, Completel espère pouvoir doubler ses parts de marché d'ici trois à cinq ans. En valeur, le marché français, estimé à environ 9,5 milliards d'euros, décroît légèrement. Mais il progresse en volume alors que de nombreuses entreprises, petites ou de taille moyenne, ne sont pas encore équipées en accès à très haut débit. Détenu par les mêmes actionnaires que Numericable, l'opérateur assure avoir les moyens de financer ce développement. « Nous avons, après discussion avec nos principaux créanciers, choisi de modifier l'un des covenants bancaires afin de nous donner plus de flexibilité d'investissement pour gagner de nouveaux clients », précise Thierry Podolak. Cette année, Completel devrait investir environ 60 millions d'euros, quasiment autant qu'en 2008.Olivier PinaudAvec le passage de l'ADSL vers la fibre optique, l'opérateur espère pouvoir doubler ses parts de marché d'ici trois à cinq ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :