L'événement de l'année

Alors que la France amorce seulement sa sortie de crise, jamais les prix de l'immobilier n'ont été aussi élevés sur le marché parisien. Le prix moyen a dépassé dans la capitale 7.000 euros/m2 au troisième trimestre 2010 contre 6.640 euros/m2 au troisième trimestre 2008 et... à peine plus de 3.000 euros/m2 en 1992. La très faible correction intervenue en 2009 n'est déjà plus qu'un souvenir. La Petite Couronne (+ 11,5 % sur un an à 4.030 euros/m2) et la Grande Couronne (+ 8,9 % sur un an à 2.990 euros/m2) n'échappent pas à cet emballement. L'envolée va se poursuivre. Les notaires ont prédit qu'un nouveau record à 8.000 euros/m2 sera franchi début 2011 ! Un chiffre qui traduit, comme le déplore le secrétaire d'État au Logement Benoist Apparu, « un énorme problème, une énorme folie ». Tout se conjugue, de fait, pour susciter cet emballement : déficit criant de logements neufs en Île-de-France, taux d'intérêt bas, souci des Français de préparer leur retraite et/ou d'investir dans un secteur plus tangible que la Bourse.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.