Jean-Marc Ayrault : "La progressivité de la CSG n'est pas envisagée"

 |   |  331  mots
Depuis quelques jours, une cinquantaine de députés de la majorité jouent les dissidents au sujet de la hausse de la CSG prévue dans la Loi de finances 2014. Ces proches, pour la plupart, de l\'aile gauche du parti socialiste (PS), envisagent en effet de déposer deux amendements visant à instituer une CSG progressive. Réponse sans équivoque du Premier ministre Jean-Marc Ayrault dans un entretien à Sud-Ouest ce mardi:\"La progressivité de la CSG n\'est pas envisagée dans le loi de finances 2014.\"A qui défendra le mieux la classe moyenneCar elle aurait des \"effets compliqués\", s\'est justifié le chef du gouvernement, qui participe jusqu\'à ce mardi aux journées parlementaires du PS à Bordeaux.\"Attention à ne pas trop mettre à contribution les classes moyennes\", a-t-il par ailleurs mis en garde.Problème: la protection des classes les plus modestes, mais aussi des classes moyennes sont aussi invoquées par la cinquantaine de députés socialistes qui souhaitent la progressivité de la CSG. Selon eux, celle-ci permettrait même de \"rendre du pouvoir d\'achat\" aux classes populaires et moyennes \"sans accroître le déficit\".La hausse de la CSG un temps évoquéeLa hausse de la CSG a fait un temps partie des pistes de travail évoquées par le gouvernement début août en vue de financer une partie du déficit de la caisse des retraites, en cas de hausse peu élevée, mais aussi de l\'assurance maladie ou de la Caisse d\'amortissement de la dette sociale (Cades), si l\'hypothèse d\'une hausse plus élevée avait été retenue.Mais cette décision de rehausser la CSG ne plaisait pas à tout le monde, pas même du côté des alliés traditionnels de la majorité, comme par exemple la CFDT.  Les \"débats\" sont \"légitimes\", a estimé Jean-Marc Ayrault. A condition qu\'ils aboutissent à une solution satisfaisante sans mettre à feu et à sang la majorité...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :