Viviane Ribeiro : Lefebvre Software, une grande famille

1970-1980 : contrôleur de gestion chez Suchard1980-1983 : directeur financier chez Caro1983-1986 : consultant finance chez Sogecim1986-1989 : consultant indépendant1989-2006 : Sogecim, Présence Informatique, Présys, JBA Présys, 2001 : présidente du directoire de Geac France2003 : VP EMEA progiciels de gestion de Geac2007 : présidente de Lefebvre Software PAR FLORIANE DEGAN « Je suis frustrée de ne pas avoir appris. Je suis fille de commerçants italiens. J'ai passé un Bac gestion pour travailler vite et me suis mariée à 19 ans. J'ai eu ma fille l'année suivante. Je me suis inscrite au Cnam pour passer un BTS en deux ans. Je suis entrée chez Suchard en 1970. J'ai vécu la transformation de la force de vente, de la logistique, du conditionnement et l'informatisation. J'ai fait des études de transformation de business model avec les Suisses. Les dix années que j'ai passées chez Suchard m'ont donné beaucoup plus que des études. A 28 ans, je voulais faire autre chose. Je venais d'avoir mon fils. En 1983, j'ai déjeuné avec des gens de Sligos. C'était le début des progiciels. Je suis devenue consultante dans le monde de l'informatique. Indépendante. J'ai travaillé pour Presys, filiale d'IBM, devenue JBA Presys puis Geac en 1999. Là, je suis devenue le patron des opérations de Geac France puis présidente en 2001. De novembre à fin mars 2002, j'ai travaillé aux Etats-Unis avec McKinsey étudier le déroulement de tous les business models et leurs conséquences. J'ai appris que toute la réussite est dans la capacité et la vitesse à exécuter. En 2003, j'ai pris la responsabilité Europe des progiciels de gestion. En 2006, Geac a été vendu à un fonds de pension californien. J'ai démissionné de mon mandat social de président et ai négocié mon départ de DG. En 2006, à 53 ans, j'étais libre comme l'air. Je me trouvais assez désoeuvrée. Je venais de m'acheter une maison à Lacanau (Gironde). Je suis devenue une stakhanoviste de l'ameublement de la maison. Fin novembre 2006, j'ai rencontré Yannick Bleu, président des Editions Lefebvre-Sarrut. Sa filiale Lefebvre Software, éditeur de progiciels spécialisé en finance, paie et RH, perdait de l'argent. J'ai présenté un projet aux actionnaires familiaux. J'ai été nommée présidente de Lefebvre Software en janvier 2007. On a restructuré la société, fait l'acquisition de Scod en 2007 puis celle d'AS Group en 2008. La croissance par complémentarité est multiplicatrice de croissance organique. En 2009, Lefebvre Software a réalisé un chiffre d'affaires de 32 millions d'euros, dont 10% en Europe, et rassemble 280 salariés. J'ai présidé l'Association française des éditeurs de logiciels-AFDEL dès sa création en 2005. Je suis la seule femme administrateur du Syntec Informatique sur 28 administrateurs. Je suis membre du Women Equity for Growth. Les quotas hommes-femmes ont toujours fait avancer les choses. Je pense qu'on est en train de régresser. C'est une question de réseaux. La cooptation entre les femmes doit exister comme pour les hommes. On essaie de faire changer les choses. En 2002, j'étais rapporteur de la Commission préparatoire de la Convention de la famille sur l'égalité des modes de garde des enfants. Lefebvre Software finance un centre de formation au Sénégal dédié aux jeunes de 12 à 16 ans en déshérence.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.