Les gratuits de Spir s'enfoncent sous la pression d'Internet

Laminé par la concurrence d'Internet, Spir poursuit sa descente aux enfers. Le groupe de presse et de distribution a terminé l'exercice 2009 sur une perte de 92,9 millions, après un bénéfice de 10,5 millions d'euros l'année précédente. Pour mémoire, le chiffre d'affaires a reculé de 11,2 % à 577,1 millions d'euros. L'année a été surtout pénible pour le pôle médias, dont les ventes ont baissé de 27 % à 245 millions d'euros pour une perte opérationnelle de 27,8 millions d'euros. Le groupe n'a pas encore transformé l'essai sur Internet, et ses journaux - Spir possède 224 titres, surtout positionnés sur les petites annonces - pèsent encore 80 % des ventes du pôle. Sur Internet, le groupe publie soit des sites 100 % Internet comme Caradisiac.com ou LeBoncoin.fr (détenu à 50 % avec Schibsted), soit des sites ayant une déclinaison papier, à l'image de Topannonces.fr, Logic-immo.fr, Lux-residence.com ou Lacentrale.fr. Mais sur le créneau de l'immobilier, le groupe a fort à faire avec la concurrence de Seloger.com.Equilibre en 2010En parallèle, la division distribution (d'imprimés et de colis), qui représente désormais quasiment la moitié des ventes, contre 38 % en 2004, a progressé de 6,1 % à 332 millions d'euros. Le résultat opérationnel est néanmoins en baisse de 29 % à 11 millions d'euros. Le groupe a pâti des coûts de développement importants à mener dans la partie distribution de colis, afin d'avoir une couverture suffisante. Chiffre d'affaires stablePour 2010, Spir vise un retour de son résultat opérationnel courant à l'équilibre. En revanche, le secrétaire général du groupe, Patrick Schuster, n'a pas fourni d'objectif en matière de résultat net. Le chiffre d'affaires devrait être « à peu près stable ». « On est en train de substituer à un chiffre d'affaires d'activités traditionnelles de la presse gratuite d'annonces papier un chiffre d'affaires Internet, et nous espérons que cette transformation s'accélère », a indiqué lors d'une conférence de presse le PDG Louis Echelard, nommé en septembre 2009. Le groupe ne souhaite pas céder les 25 % qu'il détient dans « 20 Minutes ». A Paris, l'action Spir Communication a clôturé vendredi en chute de 14 % à 19,79 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.