Obama prêt à reprendre les discussions sur le "mur budgétaire"

 |  | 281 mots
Lecture 1 min.
L\'échéance se rapproche. Suffisamment du moins pour pousser le président des Etats-Unis à écourter ses vacances. Face à l\'imminence du \"Mur budgétaire\" (\"Fiscal Cliff), qui risque, au 1er janvier, de conduire à une réduction automatique des dépenses couplée à une hausse des taxes, Barack Obama à décidé de rentrer dès ce mercredi soir à Washington pour reprendre les discussions avec les Républicains. Concession des RépublicainsMajoritaires à la Chambre des Représentants ces derniers avaient faits quelques pas en direction du président démocrate. Ils ont ainsi annoncé le 18 décembre qu\'ils présenteraient une proposition de loi afin d\'augmenter les impôts pour les millionnaires. Toutefois des désaccords demeurent, sur les moyens d\'éviter des coupes automatiques qui risqueraient de mettre en danger l\'ensemble de l\'économie américaine. John Boehner, le chef de file des Républicains à la Chambre des Représentants exige toujours de l\'administration Obama qu\'elle réduise les dépenses publiques.>> Mur budgétaire : les Républicains prêts à faire des concessionsCinq jours pour trouver une solutionLe chef de l\'Etat américain est parti en vacances à Hawaï sans qu\'un consensus ait pu être trouvé. Lors d\'une intervention, le 21 décembre, il a expliqué une fois de plus qu\'il souhaitait épargner les classes moyennes et préserver certaines dépenses comme \"l\'assurance-chômage qui protège deux millions d\'Américains\". Il reste cinq jours à Barack Obama pour trouver une solution visant à réduire la dette américaines qui atteint plus de 16.000 milliards de dollars.>> \"Mur budgétaire\": Obama appelle le Congrès à adopter un plan plus modeste 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :