En bref

La tension persiste sur la dette grecque, l'écart de rendement avec les titres allemands à 10 ans a atteint 332 points mercredi (+ 28 points de base). La Grèce, qui a prévu un « road show » en Asie et aux Etats-Unis cette année pour y vendre des emprunts d'Etat, a démenti mercredi avoir mandaté Goldman Sachs pour céder jusqu'à 25 milliards d'euros de ses obligations en Chine, comme l'affirmaient le « Financial Times » et le « Wall Street Journal ». Athènes doit mener en 2010 un programme d'emprunt de quelque 54 milliards d'euros, entamé lundi dernier.Selon le secrétariat de l'eurodéputé Jean-Paul Gauzès, rapporteur du projet de directive AIFM sur la gestion alternative, 1.300 amendements ont été déposés, ce qui constitue un record. Il est vrai que le champ de cette directive est très large en termes d'acteurs, de produits et de pays concernés.La Bourse américaine Bats Exchange a reçu mercredi le feu vert du régulateur, la SEC, pour opérer une bourse d'options. De nouveau en concurrence frontale avec Nyse Euronext, Nasdaq OMX mais aussi désormais le Chicago Board Options Exchange et l'International Securities Exchange, Bats entend se lancer sur ce segment dès le 26 février avec des options sur 18 actions ou fonds cotés sur indice.La branche française du deuxième assureur européen a réalisé un chiffre d'affaires de 24,5 milliards d'euros en 2009. La croissance atteint 14,5 % dans l'assurance-vie, contre 1,6 % en dommages.La commission des Finances de l'Assemblée nationale a adopté mercredi un amendement au projet de taxe exceptionnelle sur les bonus des traders déposé par son président, Didier Migaud (PS). Sous réserve d'adoption définitive, le produit de la taxe, estimé par Bercy à 360 millions, ne serait pas affecté à hauteur de 270 millions au fonds de garantie des dépôts. Cette somme, nécessaire pour financer le relèvement du plafond de garantie de 70.000 à 100.000 euros qui interviendra début 2011, proviendrait alors d'une hausse des cotisations des banques.Felix Rohatyn, 81 ans, banquier chez Lazard pendant 50 ans jusqu'en 1997, retourne dans la banque américaine. Il sera le conseiller spécial du nouveau PDG, Ken Jacobs. En quittant Lazard, il était devenu ambassadeur des États-Unis en France. Il avait ensuite créé sa boutique personnelle en 2001 avant de devenir en 2006 conseiller de la banque Lehman Brothers, tombée en faillite en septembre 2008.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.