Les émergents attirent de nouveau

 |   |  351  mots
Le réveil des introductions en Bourse est aujourd'hui particulièrement visible dans les régions dites émergentes. En Asie notamment. Sur le seul dernier trimestre, le continent a, à lui seul, enregistré pas moins de 28 opérations de ce type, selon la société Thomson Reuters, pour un montant de 8,2 milliards de dollars, soit près du triple des trois mois précédents. Et cette tendance devrait encore s'accentuer d'ici à la fin de l'année. En Chine, le lancement vendredi dernier du « Chinex », sorte de Nasdaq chinois, localisé à Shenzhen, et où doivent s'introduire dix sociétés chinoises dès la mi-octobre, est assez emblématique de la vitalité retrouvée de ce type d'activité. Ensemble, ces sociétés pourraient lever jusqu'à 979 millions de dollars, soit 6,68 milliards de yuans. À une moindre échelle, cet attrait des entreprises pour le marché est également plus visible en Amérique latine. Notamment au Brésil, où la Bourse de São Paulo a accueilli la semaine passée sa deuxième IPO de l'année, celle du groupe de services informatiques Tivit Terceirizacao de Tecnologia & Servicis. Certes, le montant de capitaux levés est nettement plus modeste que pour la première qui avait été réalisée en juin ? 367 millions de dollars contre 3,7 milliards pour VisaNet, opération record dans ce pays ?, mais cette introduction ne devrait pas tarder à être suivie d'autres. L'espagnol Banco Santander envisage par exemple de placer dès le mois prochain en Bourse sa filiale brésilienne, avec l'espoir de récolter plus encore que VisaNet. Soit 8,6 milliards de dollars, et ce, via une double cotation, à New York et à São Paulo. Opération spectaculaire à laquelle devrait s'ajouter la mise sur le marché cette année de deux autres sociétés au moins, à savoir le groupe d'immobilier Direcional Engenharia et la chambre de compensation Cetip SA-Balcao Organizado de Activos & Derivados. Ainsi qu'une dizaine d'augmentations de capital, au rang desquelles participeront un grand nombre de groupes immobiliers (Cyrela Brazil Realty, Rossi Residencial, etc.). Un secteur aujourd'hui massivement soutenu par des plans de relance gouvernementaux. M. B.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :