Obama pris entre plusieurs feux

 |   |  153  mots
« Les banques paieront pour les risques qu'elles encourent », a promis Barack Obama à l'issue du sommet de Pittsburgh. L'hôte de la Maison-Blanche a aussi expliqué que les promesses du G20 étaient conformes aux réformes réglementaires proposées par son administration. Mais les médias américains ont préféré concentrer leurs questions sur la politique étrangère : le programme nucléaire iranien (lire ci-contre) et l'Afghanistan, où quatre soldats américains ont péri jeudi. Outre ces dossiers sensibles, l'avancement du plan santé figure aussi en bonne place dans l'agenda de Barack Obama. Dans ces conditions, la réforme financière promise au G20 risque d'accuser du retard. Pour faire taire les Cassandre, le secrétaire adjoint au Trésor, Neal Wolin, a précisé hier qu'il souhaitait une refonte par le Congrès américain de la régulation financière avant la fin de l'année. E. C.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :