L'événement de l'année

L'année vient à peine de commencer et le gouvernement abaisse les tarifs de rachat de l'électricité solaire. Cette décision, attendue depuis des mois, et relativement bien accueillie par les professionnels, ne suffit néanmoins pas à calmer l'engouement pour le photovoltaïque. Face à l'inflation de contrats d'achat qui, sans changement, auraient occasionné une charge sur les factures EDF de 2,8 milliards d'euros par an, soit une augmentation de la facture d'électricité de chaque abonné à EDF de 10 % à 11 %, le gouvernement décide d'une nouvelle baisse début septembre. Dès le 2 décembre, les pouvoirs publics passent à la vitesse supérieure et imposent un moratoire sur tous les projets jusqu'en mars 2011. Seuls les dossiers inférieurs à 3 kWh, qui concernent les particuliers, échappent au couperet. Une décision qui met le feu aux poudres tant du côté des professionnels que des politiques et qui devient de facto le premier dossier politique de la nouvelle ministre du Développement durable Nathalie Kosciusko-Morizet.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.