Le président de l'AMF estime que le G20 de Pittsburgh n'a p...

 |   |  408  mots
Le président de l'AMF estime que le G20 de Pittsburgh n'a pas été assez loin« L'insuffisance du G20 est de ne pas aller assez loin sur la régulation des marchés et de ne pas donner de principe directeur assez fort », a affirmé Jean-Pierre Jouyet au lendemain du sommet de Pittsburgh. « C'est la désorganisation des marchés qui crée la volatilit頻 et « le caractère excessif des rémunérations », une des préoccupations du G20 via la question des bonus, a-t-il ajouté. « Que vous ayez une taxe sur les opérations de marché de gré à gré, sur les marchés non transparents, sur les ?dark pools?, je suis d'accord », a-t-il également déclaré, même si cette possibilité ne réduira pas, selon lui, la spéculation.La Hongrie abaisse son taux directeurLa Banque centrale de Hongrie (photo) a annoncé hier sa décision d'abaisser son taux directeur de 0,5 point à 7,5 %, soit le niveau le plus faible depuis deux ans, après une baisse semblable le 25 août. « Les perspectives à moyen terme sont plutôt favorables. C'est possible grâce à la baisse de la consommation, ce qui rend la hausse des prix difficile pour les entreprises », a justifié la banque centrale. Elle a aussi souligné un environnement international de marché stabilisé.Le yen au plus haut depuis huit mois face au dollar après les déclarations de DSKLe yen a atteint, hier, son plus haut niveau face au billet vert en huit mois à la suite des avertissements envoyés depuis une conférence en Ukraine par Dominique Strauss-Kahn. La devise nippone s'est hissée en séance à 88,24 yens pour un dollar, passant la barre des 89 yens pour la première fois depuis le 5 février dernier, alors que le directeur général du FMI a estimé que la priorité était au maintien des stimuli économiques.Les Bourses d'Athènes et d'Istanbul lancent un indice commun : le GT?30Athènes et Istanbul ont dévoilé hier un nouvel indice : le GT 30. Celui-ci réunit les 30 valeurs liquides des deux marchés (15 pour la Grèce, 15 pour la Turquie). Calculée par le fournisseur d'indices boursiers Stoxx, cette nouvelle référence servira de support au lancement de produits dérivés et de fonds cotés sur indices. Aucune valeur ne pourra peser plus de 10 % de l'indice, et le secteur bancaire ne pourra être représenté par plus de quatre valeurs par pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :