Swisscom prépare un kiosque à journaux mobile

 |   |  328  mots
PRESSESwisscom, le premier opérateur télécoms suisse, s'associe aux principaux éditeurs de presse du pays pour les aider à diffuser leurs journaux. Voire à lancer une tablette numérique suisse qui concurrencera le lecteur Kindle d'Amazon. Annoncé mi-novembre, ce partenariat débouchera sur de premiers tests pilotes au premier trimestre 2010. Pour l'heure, la réflexion est en cours sur le choix de la tablette et le système de facturation.« De l'écran souple japonais à microbilles au Kindle, nous étudions depuis quatre ans le marché des nouveaux supports pour la presse, explique Philippe Gendret, chargé des activités numériques chez Edipresse (?Le Temps?, ?24 Heures?, ?Tribune de Genève??). Ce sont désormais les tablettes au format A4 qui sont les plus séduisantes. Swisscom est le partenaire idéal pour nous aider à transférer notre contenu sur ces appareils. Edipresse compte au total 250.000 abonnés pour l'ensemble de ses journaux : seuls, nous ne sommes pas capables de livrer de façon simultanée une édition électronique personnalisée à 10 % d'entre eux. »« Nous testons des dizaines d'appareils, dont certains issus de start-up suisses, pour trouver le bon lecteur numérique, explique Christian Neuhaus, porte-parole de Swisscom. Nous devrons aussi établir un standard suisse pour diffuser facilement les journaux des éditeurs intéressés. » En plus d'Edipresse et de Ringier, Tamedia, le groupe NZZ et Orell Füssli sont de la partie.À l'heure où chaque titre propose, sur Internet, une version électronique, développer un nouveau support fait-il sens ? « Seule une solution mobile dédiée, affichant en couleurs et avec précision la même mise en page que l'édition imprimée, intéresse les lecteurs », assure Philippe Gendret. Exit donc le Kindle et son écran noir blanc qui ne respecte pas la mise en page des journaux. « De plus, pour Amazon, le marché suisse est peu attractif, poursuit Christian Neuhaus. Autant développer notre propre solution. » D'autant qu'Amazon perçoit une commission de 30 % sur le contenu vendu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :