La Chine supprime les aides fiscales à l'achat de petites voitures

La Chine arrêtera au 1er janvier 2011 les mesures fiscales incitatives pour l'achat de petites voitures neuves, a annoncé mardi le ministère des Finances. La taxe remontera ainsi à 10 % sur les voitures dotées d'un modeste moteur de 1,6 litre de cylindrée et moins, apprend-on sur le site du ministère. Retour donc au statu quo ante. Pour préserver son marché automobile, les pouvoirs publics en avaient réduit le taux à 5% en 2009, avant de le remonter cette année à 7,5 %. Un nouveau coup dur pour l'industrie automobile mondiale, après la décision de la municipalité de Pékin, la semaine dernière, de réduire des deux-tiers les licences pour l'immatriculation de nouveaux véhicules en 2011. Soit un manque à immatriculer escompté d'un demi-million d'unités au bas mot ! Et les experts redoutent que d'autres grandes villes ne prennent des initiatives dans le même sens.Potentiel quasi-illimitéLe marché automobile chinois s'est élevé à 1,7 million de véhicules en novembre, en hausse de 27 %. Sur onze mois, il avait progressé de 34 %. Et il devrait a priori encore augmenter de 10 à 15 % l'an prochain, selon des prévisions établies avant les dernières annonces.Les constructeurs automobiles mondiaux ont les yeux braqués sur le marché chinois. Logique : c'est devenu le premier du monde, devant les États-Unis, et celui dont la croissance est la plus forte. Avec un potentiel quasi-illimité vu le faible taux de motorisation (33 voitures pour 1.000 habitants). La Chine est déjà le principal débouché de Volkswagen et GM, devant l'Allemagne et les États-Unis respectivement. Les décisions des autorités vont toutefois affecter aussi et surtout les constructeurs chinois, spécialisés dans le bas de gamme et qui occupent le tiers du gâteau local. Un marché intérieur vis à vis duquel ils restent extrêmement dépendants. Chery, le premier d'entre eux, ne réalise effectivement que 15 % de ses ventes hors de Chine. Alain-Gabriel Verdevoye

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.