Moscou offre de belles promesses

ctionsLe marché russe finit l'année en beauté après l'avoir bien mal commencée. L'indice RTS (Bourse cotée en dollar) a triplé depuis février, où il était tombé à 498 points. Hier soir, le RTS clôturait à 1.456 points, en hausse de 0,39 %. Ceux qui ont parié au plus noir de la crise sur un rétablissement rapide de la Bourse peuvent se préparer à sabrer le meilleur champagne. Tirant le bilan de 2009, les analystes russes forment un consensus optimiste pour 2010. L'idée principale est que le gouvernement, échaudé par la gifle administrée par la crise financière, s'apprête à dépenser massivement dans l'infrastructure et la diversification de l'économie. Les sociétés susceptibles de faire leur beurre sur les dépenses publiques constituent les choix de prédilection des analystes. Les valeurs des secteurs d'électricité et des télécommunications ont ainsi un gros potentiel. Après un grave accident survenu sur un barrage hydroélectrique sibérien géant cet été, Moscou a décidé de dépenser massivement dans la modernisation de l'infrastructure électrique russe. hausse de Noël« Les télécommunications demeurent plus profitables, solides et croissent plus vite que le reste de l'économie », remarque Otkrytie, un des principaux courtiers moscovites. Et de fait, la semaine de Noël a offert une hausse de 2,8?% au RTS, et le secteur des télécommunications a été le plus dynamique avec une hausse de 6,9?% contre 2,9?% pour le secteur pétrolier. D'une manière générale, les analystes considèrent d'ailleurs que la plupart des blue chips russes restent largement sous-évaluées.Emmanuel Grynszpan, à Moscou

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.