charente libre  : impôts à cognac, une addition salée

« Des impôts locaux, taxes d'habitation et foncières, qui gonflent de 9,8 %, ça fait râler » les Cognaçais, constate le quotidien, alors que les avis d'imposition arrivent dans les boîtes aux lettres. D'autant que, si la ville a eu la main la plus lourde (+ 12,5 % pour sa part), les autres collectivités ont suivi : + 2 % pour le département, + 1 % pour la région, + 8 % pour les ordures ménagères, + 6 % pour les frais de gestion perçus par l'État, et une taxe spéciale d'équipement supplémentaire à 5 euros. Cognac cependant reste la moins taxée des villes moyennes (10.000 à 80.000 habitants).Si le septième art se porte plutôt bien en France cette année encore, les petites structures situées en milieu rural ont de plus en plus de mal à exister, rapporte le quotidien, qui précise : « On estime à 10 % le recul de fréquentation de ces entités, au nombre d'une dizaine dans notre département », l'Aveyron. Le nombre de copies en baisse, la sortie prématurée des films en DVD ou encore le nécessaire investissement en matériel numérique n'aident pas le cinéma de campagne, affirme le journal de Rodez. Selon une enquête de la préfecture du Haut-Rhin publiée par le quotidien de Mulhouse, le prix moyen global du mètre cube d'eau potable s'élevait à 3,21 euros TTC au 1er janvier 2008 dans le département. Avec de grands écarts toutefois : treize communes facturent l'eau à plus de 4 euros le mètre cube, quinze autres à moins de 2 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.