Boeing tente de combler le retard du 787

Boeing a annoncé mercredi soir la construction d'une deuxième ligne d'assemblage pour son B787 Dreamliner. Elle sera située, non pas sur son site historique de Seattle, mais à Charleston, en Caroline du Sud. Ce projet était à l'étude depuis longtemps au sein de l'avionneur américain. Mais aujourd'hui, sa finalité est tout autre. Car il y a encore deux ans, avant l'annonce du premier retard du programme, une deuxième usine avait vocation à augmenter les cadences de production afin de répondre à l'énorme succès commercial de cet appareil (840 restent encore en commande malgré de nombreuses annulations).Aujourd'hui, après la multiplication des déboires industriels rencontrés par ce programme ? le premier exemplaire est prévu fin 2010 avec plus de deux ans de retard ?, cette deuxième ligne doit permettre, avec celle de Seattle, de livrer dix appareils par mois. Soit le rythme de cadences initialement prévu pour 2011 avec une seule ligne d'assemblage. Ce rythme ne sera atteint que plus tard, l'usine de Charleston devant être en mesure de commencer à livrer des B787 au premier trimestre 2012. Il permettrait de réduire la durée des retards et le montant des pénalités à verser aux clients. Reste que Boeing n'en a peut-être pas encore fini avec ses déconvenues dans la mesure où la phase d'essai, qui doit débuter avec le premier vol d'ici à la fin de l'année, peut très bien cacher de mauvaises surprises. F. G.840 c'est le nombre de Dreamliner que Boeing a en commande.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.