Volkswagen résiste à la crise

utomobile Certes, il chute de plus de 80 %. Mais Volkswagen n'en est pas moins l'un des rares constructeurs à afficher un bénéfice net cette année, à 172 millions d'euros au troisième trimestre et 655 millions sur neuf mois. Sa filiale espagnole Seat a creusé ses pertes et son label de prestige anglais Bentley est tombé dans le rouge, mais la marque Volkswagen elle-même, la branche tchèque Skoda et surtout le haut de gamme Audi restent profitables. En baisse de 4,9 % sur neuf mois, les ventes globales du groupe allemand ont grimpé de 4,1 % sur le seul troisième trimestre. Et ce, grâce à une envolée en Chine, son premier débouché. Le premier constructeur européen affirme détenir 11,7 % du marché mondial des véhicules particuliers, contre 10 % un an plus tôt.Ces résultats sont bien meilleurs que ceux de Fiat, qui affiche une perte nette de 565 millions sur neuf mois, ou de Daimler, toujours déficitaire. Ces deux groupes ont toutefois affiché un profit sur le seul troisième trimestre. Les constructeurs français, largement déficitaires au premier semestre, ne donnent pas de résultats financiers sur neuf mois. Renault a seulement annoncé hier une chute de 20 % du chiffre d'affaires sur neuf mois et de 11,3 % au troisième trimestre. Ses ventes en volume ont crû de 0,8 % entre juillet et septembre, mais la priorité donnée aux petites voitures fait plonger le prix de vente moyen. D'où le recul du chiffre d'affaires.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.