GSF crée une filiale spécialisée pour se diversifier dans le secteur nucléaire

 |   |  403  mots
Alors que l\'avenir des centrales nucléaires nourrit le débat au niveau national, la société GSF s\'engage derechef dans ce secteur. Un choix longuement réfléchi puisqu\'il a fallu deux ans de gestation en interne pour voir naître GSF Energia, une filiale capable de proposer des missions de maître d\'ouvrage, de maître d\'œuvre et d\'ingénierie, permettant au groupe de se positionner sur le marché de la rénovation et de la sécurité des centrales. GSF ne découvre cependant pas ce secteur particulier puisqu\'elle collabore depuis une vingtaine d\'années avec le Commissariat à l\'Énergie Atomique (CEA) ainsi qu\'avec Aréva.\"Nous proposons, en plus des opérations de maintien en propreté, d\'intégrer des services associés comme la gestion d\'atelier de traitement de linge ou de magasin, mais aussi des prestations plus techniques comme la décontamination en zone contrôlée, l\'assainissement, la gestion d\'atelier de traitement des déchets radioactifs solides et liquides\", explique François Leforestier, président de GSF Energia. Pour cela, il a fallu montrer patte blanche en réadaptant le système « qualité » de l\'entreprise afin de coller aux exigences du secteur. Autrement dit embaucher un ingénieur nucléaire, former les équipes, obtenir les habilitations nécessaires : PR (Prévention des risques), Qualité Sûreté Prestataire (QSP) et Habilitation Niveau (HN).Mais, in fine, la démarche a porté ses fruits puisque GSF est désormais référencée chez EDF. Ce qui signifie qu\'elle est en mesure de répondre aux appels d\'offres émis par l\'industriel. Avec à la clé un potentiel de 50 centrales. Néanmoins pour l\'heure, l\'objectif de GSF Energia est d\'obtenir la gestion d\'une centrale par an. À chaque nouveau contrat (dont la potentialité financière est variable, mais pouvant être comprise entre 2 et 5 millions d\'euros) c\'est l\'antenne GSF la plus proche du site qui sera chargée de l\'exécution de la mission, GSF Energia apportant son savoir-faire technique en support.Le groupe créé en 1963 par Jean-Louis Noisiez dispose de 110 établissements en France. Il est également présent au Canada, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et en Espagne. Il emploie en tout 27 000 personnes et a réalisé en 2011 un chiffre d\'affaires de 604 millions d\'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :