Christian Noyer est opposé à un retour au « glass-steagall Act »

 |   |  144  mots
Le gouverneur de la Banque de France n'est pas favorable à une séparation des banques de dépôt et des banques d'investissement comme à l'époque du Glass-Steagall Act. Dans un entretien aux « Échos », Christian Noyer juge même que le modèle de banque universelle adopté par les établissements financiers en France et aux États-Unis est « un facteur de résilience pour l'ensemble du secteur ». La semaine dernière, le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mervyn King, avait suggéré que la séparation de ces deux activités pourrait être de nature à empêcher les banques de devenir « too big to fail ». Christian Noyer s'était récemment inquiété d'un retour au « business as usual » et aux activités à risque dans la finance. Il a déclaré vouloir veiller « à ce que les profits des banques viennent renforcer en priorité le capital ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :