La Bourse aussi s'internationalise

 |   |  145  mots
Si la Chine met l'accent sur l'internationalisation de sa devise, le yuan, elle garde en tête celle de ses marchés financiers. Le fonds chinois E Fund Management a indiqué cette semaine qu'il avait reçu une licence du régulateur, la première en dix-sept mois, en vue d'un investissement à l'étranger, dans le cadre du programme QDII (Qualified Domestic Investor Program) qui fixe des quotas alloués à cette fin. Ce feu vert donne de l'espoir aux gérants présents à Hong Kong. Selon certains, si ce mouvement venait à se développer, il profiterait sans doute en premier lieu aux grandes sociétés chinoises, comme China Mobile et Cnooc, qui se traitent avec une décote sur cette place. Par ailleurs, si la gestion d'actifs chinoise a souffert au troisième trimestre, les fonds profitant de cette licence s'en sont bien sortis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :