Montée des cas de grippe A sur fond de polémique

Alors que l'Institut de veille sanitaire (InVS) relève une nette augmentation du nombre de cas de grippe A, particulièrement dans la région parisienne, le gouvernement a tenté hier d'éteindre une polémique naissante sur sa politique de vaccination. Le nombre de consultations pour grippe A (H1N1) est estimé à 167.000 personnes la semaine dernière, avec un nombre de prélèvements positifs « beaucoup plus élevé que les semaines précédentes », écrit l'InVS dans son bulletin hebdomadaire. En Île-de-France, l'incidence des consultations pour grippe clinique a augmenté de 55 %. L'augmentation des hospitalisations pour le virus H1N1 en Île-de-France a été de 77 % d'une semaine sur l'autre, contre 19 % dans le reste de la France métropolitaine.manque de transparenceLes conditions dans lesquelles l'État a commandé les vaccins font débat. L'opposition, qui y voit une explication de la suspicion entourant ces vaccins dans l'opinion publique, a relayé hier les allégations selon lesquelles le ministère de la Santé aurait subi l'influence des laboratoires et manqué de transparence. Le député socialiste Jean-Marie Le Guen déplore que le gouvernement, en décidant d'acheter 94 millions de doses pour 808 millions d'euros, emboîte le pas à ce qu'il présente comme une campagne de communication menée par l'industrie pharmaceutique. « Le gouvernement a faibli et s'est aligné sur les positions les plus radicales et excessives de certains laboratoires », a-t-il déclaré à Reuters. En cause, l'indépendance du Groupe d'expertise et d'information sur la grippe (Geig). Cette association, « qui a pour vocation d'informer le public sur la grippe et sa prévention », est financée à 100 % par cinq laboratoires pharmaceutiques, reconnaît son directeur général Bertrand Verwe. Le président de son comité scientifique, Bruno Lina, a participé aux côtés de la ministre de la Santé à la conférence de presse de lancement de la vaccination. Parallèlement, « Le Point » dénonce cette semaine un manque de transparence sur les contrats d'achats de vaccins. Les contrats relatifs aux commandes de vaccins contre la nouvelle grippe H1N1 « seront transmis à toute personne morale en faisant formellement la demande au ministère en charge de la sant頻, a annoncé le ministère.I. B. avec AFP, Reute

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.