Automatiser toute la chaîne de suiviUne avalanche de nouvell...

 |   |  312  mots
Automatiser toute la chaîne de suiviUne avalanche de nouvelles normes impose à chaque professionnel de santé de nouvelles contraintes de temps et provoque une dispersion des efforts de soins. « Le personnel de santé doit être toujours plus efficace », note Erick Cloix, le PDG d'Implanet. En s'appuyant sur la technologie RFID, les ressources d'IBM et de Tagsys, son entreprise a bâti un outil de suivi cohérent du fabricant jusqu'au patient lui-même. Toute la chaîne de traçabilité est automatisée, ce qui réduit les risques d'erreurs humaines et apporte un gain de temps précieux aux professionnels de santé. Plutôt que de traiter les commandes de chaque client par télécopie ou via une boutique en ligne, un modèle collaboratif permet de déclencher un double contrôle de qualité du produit, grâce à deux entités indépendantes. Ce filtrage des incidents intégré à la chaîne de traitements améliore les délais de livraison et pourrait même gonfler la marge du fabricant.sécurité plus grandeAu bloc opératoire, un lecteur RFID identifie les implants et enregistre leurs caractéristiques dans un fichier chiffré. « Sans intervention humaine, le système peut croiser des informations liées au produit avec des données du dossier patient pour déclencher une alerte d'incompatibilit頻, précise Erick Cloix.Le service de traçabilité ne s'arrête pas aux portes de l'hôpital. Mené jusqu'au patient, il aide à rapprocher, plus vite, tous les produits de chaque porteur. « Si un industriel connaît l'existence d'un problème sur un groupe de produits, il doit informer ses clients. L'hôpital doit alors retrouver chaque dossier et vérifier où sont les produits concernés. Or on note souvent un délai de plusieurs semaines ou de plusieurs mois pendant lequel le produit est toujours utilisé? » O. B.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :