Comment mettre en place un plan senior

D'une durée maximale de trois ans, le plan doit déterminer un objectif chiffré (non précisé) de maintien dans l'emploi des plus de 55 ans et de recrutement des plus de 50 ans. Il doit définir trois domaines d'action. Au choix : prévention de la pénibilité, recrutement, tutorat, formation, anticipation ou aménagement des fins de carrière.> Pour définir les grands axes de votre plan, déterminez la proportion des plus de 50 ans dans l'entreprise et leur répartition. Quels métiers en comptent le plus ? S'agit-il de métiers en mutation, à forte pénibilité ?> Afin de cerner les freins à l'emploi, intéressez-vous aux taux de préretraites, d'arrêts maladie, de départs négociés...> Vos seniors sont principalement sur des métiers en déclin ? Se pose la question de la formation et de la réorientation professionnelle. Ils partent plus tôt pour des questions de pénibilité ? Privilégiez l'aménagement des postes.> Une fois établi votre plan, communiquez-le au préfet de votre région via une lettre recommandée. Le plan est considéré comme valide en l'absence d'une réponse au bout de trois mois.C. Q.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.