Patrick DupouxComment expliquez-vous l'engouement des invest...

 |   |  253  mots
Patrick DupouxComment expliquez-vous l'engouement des investisseurs pour l'Afrique ? Par le retour de la croissance ! Depuis le début de la décennie, l'Afrique connaît une croissance économique supérieure à la moyenne mondiale : son PIB a progressé à un rythme moyen de 5 % par an. Et elle a, dans l'ensemble, mieux résisté à la crise financière. Il y a certes un effet « matières premières », qui bénéfice à plusieurs pays africains riches en ressources naturelles ou minières. Mais ce n'est pas le seul facteur. De nombreux pays présentent aussi un paysage politique plus stable que dans le passé, de nature à rassurer les investisseurs. Surtout, plusieurs gouvernements ont engagé des réformes, cherchant à favoriser l'investissement privé ou l'essor de grandes entreprises locales. Après la Chine, l'Inde ou le Brésil, le tour de l'Afrique est donc venu ? Oui ! Même si le taux de croissance du continent n'atteint pas celui des Bric, l'Afrique va vite revendiquer sa place dans ce club des économies émergentes. Il est d'ailleurs frappant d'observer les similitudes avec l'Inde, en termes de population (environ 1 milliard d'habitants) et de revenu par habitant (environ 2.800 dollars, calculé en parité de pouvoir d'achat). Reste une différence : l'Inde est un seul pays, alors que l'Afrique compte une cinquantaine d'Etats. Le développement des échanges intra-africains et l'intégration économique seront des facteurs de développement essentiels du continent à l'avenir. Propos recueillis par Eric CholUne croissance supérieure à la moyenne mondiale flashinterviewDirecteur associé au bureau de Casablanca du Boston Consulting Group.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :