Prises de bénéfices

1 mn

? 0,62 %LA séanceLa Bourse de Paris a marqué le pas mercredi, après avoir gagné 4,4 % en six séances. À la clôture, le CAC 40 a cédé 0,62 % à 3.935,50 points. Trêve des confiseurs oblige, les volumes sont restés faibles. Mais les investisseurs ont pu compter sur l'indice ISM Chicago qui a progressé plus qu'attendu, à 60 points en novembre. Sans prendre en compte la demi-séance de jeudi (clôture du marché à 14 heures), le CAC 40 affiche un gain de plus de 22 % en 2009 après un plongeon de 43 % en 2008. opportunité bienvenueCôté valeurs, Sanofi-Aventis signe la plus forte baisse de l'indice avec un repli de 1,6 % à 55,24 euros. Mais les valeurs cycliques et financières, qui ont le plus rebondi en 2009, n'ont pas échappé non plus à quelques prises de bénéfices. ArcelorMittal perd ainsi 1,1 % à 32,18 euros. La valeur a bondi de 89 % en 2009. BNP Paribas recule aussi de 1,4 % à 55,78 euros, et conserve un gain de 90 % depuis le 1er janvier. Sur le SBF 120, le certificat d'investissement Areva affiche un repli de 0,8 % à 349,10 euros. Le groupe public nucléaire a signé une lettre d'intention avec le consortium FNEG pour la construction de réacteurs EPR aux États-Unis. Une opportunité bienvenue après l'échec récent d'un très gros contrat à Abu Dhabi mais qui n'a pas convaincu le marché. À l'inverse, Unibail-Rodamco a profité de rachats à bon compte (+ 1,5 % à 151,50 euros) après sa nette baisse de la veille et termine en tête du CAC 40. Blandine Hénault

1 mn