Thecamp,un écosystème unique en France et en Europe

 |   |  1424  mots
Véritable lieu de vie, thecamp réunira les talents et experts du monde entier
Véritable lieu de vie, thecamp réunira les talents et experts du monde entier (Crédits : © DR GOLEM IMAGES POUR THECAMP ET CORINNE VEZZONI & ASSOCIÉS ARCHITECTES)
Thecamp, campus nouvelle génération, place l’humain au coeur de son écosystème. Véritable lieu de vie et de partage transdisciplinaire, transculturel et transgénérationnel, il ressemble déjà à ce que sera la ville de demain.

La smart city ? Tout le monde ou presque en a entendu parlé. Il faut dire que colloques, conférences et autres débats se sont multipliés ces dernières années, événements derrière lesquels se retrouvent des sommités internationales du monde universitaire, politique, économique, scientifique, entrepreneurial. Car c'est un fait avéré, les pouvoirs publics et privés ont pleinement conscience des enjeux que représente la ville intelligente, durable, voire résiliente. Enjeux écologiques, énergétiques, économiques, autour des questions de santé, de transport, d'emploi, d'habitat dans un monde hyper connecté où la technologie dépasse parfois la fiction. Pour autant, cette réflexion nécessaire sur l'avenir de nos villes, sur la croissance iné- dite et exponentielle des zones urbaines, souffre d'un manque de vision globale, d'approche transdisciplinaire et d'un manque crucial d'expérimentations à grande échelle, qui tels des travaux pratiques permettraient de pousser les idées à la concré- tisation. Inventer, expérimenter, créer pour avancer le mieux possible vers un avenir où le bien-être de l'humanité est la priorité. C'est la philosophie de thecamp.

Un campus d'un nouveau genre

 Concrètement, comment fonctionnera thecamp ? D'abord, il réunira des talents et experts du monde entier et de toutes disciplines pour créer un écosystème inédit basé sur un cercle vertueux : réfléchir, acculturer, innover et expérimenter. Thecamp sera un accélérateur d'innovations installé dans un hub d'échanges et de rencontres entre groupes industriels, startups de technologies et de services, designers, utilisateurs et collectivités. Ce campus nouvelle génération sera également un centre d'expérimentation et un opérateur de projets pilotes avec les collectivités partenaires, le tout soumis à des protocoles de tests et d'évaluation. Enfin, thecamp sera un lieu d'enseignement autant pour les professionnels que pour les étudiants et les porteurs de projets venus du monde entier. Pour Ludovic Le Moan, PDG de Sigfox, spécialiste de la connectivité cellulaire des objets et partenaire de thecamp :

« Ce lieu doit être l'endroit fédérateur des travaux de recherche. Il doit servir à expérimenter des nouvelles sources de capteurs, mais aussi rassembler des chercheurs qui pourront et sauront analyser des milliards de données pour prédire l'évolution de nos villes et mégapoles. Sigfox apportera son expertise et mettra à disposition les dernières innovations de son réseau mais aussi son écosystème de socié- tés et de chercheurs qui apporteront la solution de cette connectivité sans couture, sans énergie, qui est un des piliers de la ville de demain. C'est par une meilleure connaissance des processus, des énergies, des individus que l'on peut espérer maîtriser l'expansion urbaine et éviter son explosion ».

La technologie au service de l'homme

Les innovations disruptives ouvrent la voie à un avenir où la robotique et la connectique seront en pole position. Un avenir qui parfois, peut faire peur. Bruno Bonnell, pré- sident d'Awabot, spécialiste en plateformes robotiques et créateur de Beam, un robot de téléprésence, en sait quelque chose. Cela dit, rien de surprenant au fait que la télé- portation puisse en effrayer certains  !

« Chez Awabot, on imagine le quotidien des villes de 2030-2040 par rapport à l'impact de la robotique. Et l'on rencontre beaucoup de réserve, d'angoisses et de peurs sur ces sujets là. Puis lorsque nous expliquons ce que sont ces transitions, qu'elles sont des ruptures correspondant aux évolutions naturelles de notre environnement, on restaure la confiance. Et c'est cela aussi le rôle de thecamp : y puiser des idées disruptives mais aussi de la confiance dans le futur. J'imagine thecamp comme une source d'informations et d'échanges où chacun pourra venir chercher des éclairages sur ce qui est train de nous arriver, c'est-à-dire une véritable transformation de l'humanité ».

Transformation dont on pourra voir quelques prémices au sein de thecamp qui sera équipé de robots de téléprésence permettant aux personnes dans l'impossibilité de se déplacer d'assister aux cessions de formations et/ou d'expérimentations grâce à leurs avatars. Un scénario proche d'une grosse production hollywoodienne, et qui pourtant sera le quotidien de thecamp.

Former, innover et expérimenter

En pratique, thecamp délivrera des formations aux cadres de grandes entreprises et collectivités mais aussi à des étudiants déjà diplômés. Ces enseignements basés sur une pédagogie pragmatique et pluridisciplinaire porteront d'une part sur les grands enjeux de la ville du futur (gestion des ressources, mobilité, utilisation des données...), d'autre part sur des thématiques de créativité et d'innovation de rupture. Conçues et animées par les meilleurs experts mondiaux, sur un format de 3 à 5 jours, elles donneront aux participants des outils pour les aider à mieux appréhender le monde de demain et faire évoluer leurs organisations. Thecamp aura également son incubateur / accélérateur de startups et PME spécialisées sur les thématiques de la ville du futur. Une soixantaine de sociétés seront accompagnées chaque année, bénéficiant de toutes les ressources et expertises du campus, mais également d'apports en capital et d'un accès facilité à de multiples marchés tests. Elles composeront un pôle d'innovation pour les partenaires de thecamp, qu'il s'agisse de métropoles, de collectivités ou d'industriels. L'expérimentation étant au cœur du campus, le site aura non seulement son « Lab » mais disposera également de zones urbaines qui en feront un véritable « laboratoire à ciel ouvert ». Ce qui permettra de déployer une ingénierie spécifique en y associant plusieurs partenaires pour tester, évaluer et industrialiser des offres innovantes dans des contextes urbains réels. Ceci grâce aux partenariats noués avec les collectivités locales, à commencer par la région PACA, qui seront ensuite dupliqués ailleurs en France, en Europe et avec de grandes villes du bassin méditerranéen. La Provence deviendra ainsi une région pilote où seront expérimentées de nouvelles pratiques qui, une fois validées, pourront être déployées ailleurs.

Une vitrine pour les innovations des partenaires de TheCamp

 Telle une ville dans la ville, et mieux encore telle une ville test, le lieu sera une incroyable plateforme d'exposition et de démonstration des innovations d'aujourd'hui vouées à être le quotidien de demain. Vitrine visionnaire, le campus intégrera dans sa construction les dernières innovations de ses partenaires. Un formidable levier de business à n'en pas douter. Pour Stéphane Lafarge, vice-président France et Suisse de Steelcase :

« Thecamp est un projet sans équivalent dans le monde. Entreprise centenaire, Steelcase a développé ses activités et ses opérations dans le monde entier en grande partie en nouant des alliances stratégiques. Le MIT, la Singularity University, le réseau des d.school, IDEO, et bien d'autres organisations publiques et privées de toute taille expertes en leur domaine comptent parmi notre réseau de partenaires privilégiés. Nous savons tous que l'innovation se nourrit de diversité, d'intelligence collaborative et de passion. C'est ce qui nous séduit dans thecamp. Un environnement exceptionnel, une architecture iconique, une ambition sociétale positive, une culture du « penser et faire » à co-créer avec des acteurs engagés. Thecamp peut devenir un « super-démonstrateur » multi solutions et multi partenaires unique au monde  ! Comment ne pas vouloir faire partie de cette aventure destinée à inventer demain, encourager l'initiative et permettre le droit à l'erreur ? ».

Car c'est bien de cela qu'il s'agit : inventer, essayer, se tromper, recommencer pour atteindre le meilleur. Echanger, partager, apprendre, enseigner. Pour finalement appréhender au mieux le monde de demain. Telle une cité au cœur de la Provence, thecamp préfigure déjà la ville du futur.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Thecamp, le campus dédié à la ville de demain

  • une initiative privée/publique dotée d'un financement d'amorçage de 75 M€
  • un écosystème transdisciplinaire et international avec 2 500 cadres formés la première année d'exploitation
  • 150 experts et conférenciers par an
  • 150 étudiants formés la première année (master class de 4 mois)
  • 350 jeunes (de 9 à 18 ans) par an en summer camps (une semaine)
  • 2 500 emplois générés en 5 ans
  • 12 000 m2 de bâtiments sur 7 hectares de nature
  • à 5 minutes de la Gare Aix-en-Provence TGV et à 15 minutes de l'aéroport Marseille-Provence
  • une capacité hôtelière de 250 chambres et 2 restaurants
  • ouverture prévue en 2017

Cliquez ici pour télécharger le supplément complet de La Tribune de l'Innovation en partenariat avec thecamp

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/01/2016 à 13:20 :
Il manque l'essentiel, c'est à dire une réflexion sur le role de l'énergie. Les robots ne fonctionnent pas sans énergie.
a écrit le 19/12/2015 à 7:29 :
combien cela va t il couter au contribuable aixois ? il y a deja d'autres structures existantes sur place, pourquoi une de plus? les créateurs d'entreprises sont trés bien entourés dans la région, inutile d'en rajouter. Rassurez moi ce n'est pas un projet politique ?! juste pour faire de la pub à un ou une ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :