Aucune introduction en Bourse géante n'est attendue en 2011

 |   |  430  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
Sur les marchés émergents, les candidats à la Bourse ne manquent pas. Mais selon Thomson Reuters, seuls 19 milliards de dollars devraient être levés cette année.

Le coup de froid qui s'est abattu sur les marchés actions émergents ne dissuade pas les entreprises de ces pays de s'introduire en Bourse. Toutefois, 2011 devrait s'avérer être un cru bien inférieur à 2010. Selon des données Thomson Reuters compilées pour « La Tribune », 278 nouvelles cotations sont prévues dans les pays émergents en 2011, avec l'objectif affiché de lever 19 milliards de dollars. Or, l'an dernier, les entreprises de ces pays avaient collectivement levé 406 milliards de dollars à l'occasion d'introductions en Bourse ou d'augmentations de capital. La Chine - avec 6,6 milliards de dollars de levées et 82 cotations attendues cette année - devrait dominer le palmarès 2011. La plus grosse « IPO » prévue est celle de China Everbright Bank. Six mois après son introduction à Shanghai, l'établissement a annoncé lundi son entrée prochaine sur la Bourse de Hong Kong où il espère lever 5,5 milliards d'euros. Un montant bien inférieur à « l'IPO » d'AgBank qui a levé 22,1 milliards de dollars l'été dernier !

Filiale de China Huadian Corp, l'un des plus gros producteurs d'électricité chinois, Fuxin New Energy entend pour sa part lever 1,52 milliard de dollars à Hong Kong. Les deux opérations étant ensuite les plus attendues par la taille sont aussi chinoises : Bank of Jiangsu (1,51 milliard de dollars) et China Securities (1,2 milliard). Le groupe immobilier des Émirats, Escan, les talonne, avec l'objectif de lever 1,19 milliard de dollars à Abu Dhabi. Après la Chine, l'Inde est le pays où les levées de fonds les plus substantielles sont attendues cette année - avec 2,8 milliards levés lors de 85 opérations prévues - suivie par la Zambie dont deux groupes miniers (Konkola Resources et Konkola Copper Mines) devraient lever au total 2,2 milliards de dollars à Londres.

De nouvelles introductions sont attendues dans le secteur de l'Internet, notamment celles du site de socialisation chinois Renren et du moteur de recherche russe Yandex, qui souhaitent selon différents médias, s'introduire sur une Bourse américaine. Mais les investisseurs sont prudents. D'après Dealogic, quatre des cinq meilleures performances réalisées par des sociétés introduites sur un marché américain en 2010, dont Youku.com, étaient chinoises. Mais les cinq plus mauvaises « IPO » de l'année ont aussi été réalisées par des entreprises de la même nationalité. Après les débuts décevants des trois sociétés chinoises qui se sont cotées aux États-Unis depuis le début 2011 (BCD, Zuoan et Trunkbow), moins d'une dizaine d'IPO chinoises sont attendues outre-Atlantique. Aucune ne prévoit de lever plus de 100 millions de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :