Bailleurs sociaux  :  La place du digital toujours vacante...

 |  | 564 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Reuters)
OPINION. Avec l’avènement des smartphones, du cloud et des réseaux haut débit, les usages ont évolué, accélérant le besoin de changement dans l’offre et les services des sociétés. Les organismes de logement social n’échappent pas à la règle. Par Etienne Vendeville, Expert de la Transformation Digitale et de l'Innovation digitale chez les bailleurs sociaux - Wavestone.

Pour autant, les changements dans le secteur se font attendre : la transformation digitale tant annoncée n'est restée - bien souvent - qu'un vœux pieux au sein des organismes.

Au regard des évolutions réglementaires récentes (loi Elan, loi Citoyenneté et égalité...) qui impactent fortement le business modèle des bailleurs sociaux, cette transformation digitale apparait pourtant vitale pour permettre à ces acteurs de réinventer leur modèle. Digitalisation de la relation client, nouvelles offres de services et de produits adaptés aux transformations sociétales, création d'écosystème innovant réunissant collectivités, locataires et partenaires... Autant d'enjeux pour les acteurs du logement social qui peinent encore à se mettre en mouvement...

La culture d'entreprise, une composante
essentielle à la transformation digitale

Bien plus qu'une révolution technologique, la révolution numérique du logement social doit avant tout passer par une refonte des pratiques et la diffusion d'un nouvel état esprit au sein des organismes. Pour cela, la Direction Générale doit être le principal acteur du changement. Les 12% de bailleurs sociaux qui se démarquent par une maturité digitale élevée sont soutenus par un comité de direction très engagé sur le sujet*. Le top-management a donc un rôle central à jouer pour mener à bien les actions de transformation digitale, valoriser les initiatives des collaborateurs et gagner l'adhésion de tous.

Bien qu'insufflée par le Top Management, pour être efficiente et créatrice de valeur ajoutée, l'innovation au sein des organismes doit être l'affaire de tous les collaborateurs. Le déploiement de nouvelles technologies doit nécessairement s'accompagner de la diffusion d'un nouveau cadre et de nouvelles méthodes de travail pour les collaborateurs. L'organisation d'initiatives fédératrices et ouvertes à tous, telles que les datathons, les concours d'intrapreneuriat ou encore la formation des collaborateurs via des MOOC,... permettent de diffuser un nouvel état d'esprit au sein des organismes et favorisent la pro-activité des équipes.

Des innovations agiles et incrémentales
pour favoriser l'essor numérique du secteur

L'innovation dans le logement social a trop longtemps été circonscrite dans de longs et coûteux projets pilotés uniquement les DSI des organismes. Or, les ruptures technologiques s'accélèrent, imposant aux organisations une adaptation perpétuelle. Pour répondre à ce nouvel enjeu, les organismes doivent favoriser le droit à l'expérimentation en capitalisant sur les besoins identifiés par les collaborateurs sur le terrain. La mise en place de POC (Proof of concept) permet de tester rapidement, et à bas coûts, les projets les plus prometteurs et par la même occasion d'instaurer la culture du droit à l'erreur.

Les partenariats avec les startups (Ex : Novamap, Deepki, Zenpark) agissent également comme un formidable accélérateur de transformation. Ces startups proposent des réponses agiles et clé en main aux besoins métiers et apportent un véritable vent de fraicheur dans un écosystème bien trop souvent raillé pour son immobilisme. La rencontre avec ces entrepreneurs jeunes et audacieux est perçue de manière positive par les équipes et diffuse au sein des organismes une dynamique d'innovation vertueuse.

Enfin, la dynamique de rapprochement des bailleurs sociaux imposée par la loi Elan est une opportunité en or pour le secteur et un tournant à ne pas manquer pour répondre aux nouveaux enjeux de demain.

__

* Baromètre 2019 de la maturité digitale du Logement Social Wavestone.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/09/2019 à 18:43 :
Du digital ? En français c'est ce qui a un rapport avec les doigts je vous rappelle. utiliser "numérique" ne vous fera pas passer pour moins compétent...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :