Immigration : un problème pour les classes populaires, vraiment ? !

REPLAY 28'. La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui : l'mmigration, un problème pour les classes populaires, vraiment ?!

1 mn

(Crédits : Benoit Tessier)

Le gouvernement a organisé un débat sur l'immigration. « Nous n'avons pas le droit de ne pas regarder ce sujet en face. (...) La gauche n'a pas voulu regarder ce problème pendant des décennies. Les classes populaires ont donc migré vers l'extrême droite » a déclaré Emmanuel Macron. Des propos qui ont fait aussi bien réagir la gauche que la droite.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 16/10/2019 à 20:25
Signaler
M .Macron a dit : Que ce ne sont pas les Élites qui croisent les immigrés mais ce sont les classes populaires qui vivent avec. Réaction : Ça se voit que M.Macron est déconnecté du «  sujet » car il faut d’abord définir «  classe populaire «  La cl...

à écrit le 16/10/2019 à 18:10
Signaler
Marre des immigrés qui mange le pain de français dommage que en France ils niais pas un salvini revient Mateo

le 16/10/2019 à 19:52
Signaler
Atterrir de temps en temps : c’est bien aussi ... C’est l’époque Berlusconi qui a accouché Salvini , le ras bol Italien a poussé le bouchon vers l’extrémisme, la remplaçante de Mattéo est pragmatique et «  réaliste » Chaque travail mérite un salaire ...

à écrit le 16/10/2019 à 8:41
Signaler
Trop d immigrés en France foulard au pas

le 16/10/2019 à 10:25
Signaler
0 immigrés ? Hitler est le premier à vouloir la race aryenne...

à écrit le 15/10/2019 à 18:17
Signaler
A t on le droit de juger le choix et l’identité des autres ? L’immigration est un choix , la carte de résidence est droit officiel donné à ce publique . Moi ça ne me dérange pas que quelqu’un se promène en pyjama ou porte des cheveux mauves ou por...

à écrit le 15/10/2019 à 17:08
Signaler
Oui, un vrai problème. Depuis quelques temps, la boulangère de mon quartier porte un voile islamique, et ça me gène. Ça me gène de me sentir petit à petit étranger dans mon propre pays.

à écrit le 15/10/2019 à 15:10
Signaler
Un énième dérapage sémantique de notre président exposant qu'il prend les pauvres pour des débiles profonds, plaçant l'intérêt de la caste pour qui il travaille, à savoir en gros le consortium européen financier, au dessus de tous les autres expliqua...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.