Pokémon GO, l'ultime expérience utilisateur mais laquelle  ?

Une réponse avec Descartes. Par Xavier Pavie, professeur à l'Essec Business School, et directeur du centre iMagination.

3 mn

Comment m'assurer que tout ce qui est autour de moi n'est pas qu'un rêve ?
Comment m'assurer que tout ce qui est autour de moi n'est pas qu'un rêve ? (Crédits : © Toru Hanai / Reuters)

Si Pokémon GO est entrain de battre tous les records imaginables (nombre de téléchargements, temps passé sur le jeu, gain potentiel...), c'est parce que le jeu de Niantic a été capable de développer l'ultime expérience utilisateur, et tout développement futur ne pourra être qu'un descendant de ce jeu.

C'est la réalité augmentée qui génère cette expérience si singulière : nous nous amusions à être dans des mondes virtuels grâce aux jeux vidéo, nous nous amusions à capturer la réalité en filmant ou en prenant en photo ce que nous voyons, voire nous-même (selfie), désormais tout est dépassé par l'inclusion de l'un dans l'autre.

L'émotion du virtuel associé à la rationalité du réel

Ce qu'apporte la capture de ces petits monstres, tout le monde s'en moque, et la finalité d'être le meilleur dresseur des Pokémons ne concerne finalement qu'un petit groupe d'aficionados. En soi, capturer des Pokémons n'est pas ce qui importe, c'est l'expérience utilisateur qui attire, c'est l'émotion du virtuel associé à la rationalité du réel qui rend le jeu addictif.

La frontière devient complètement poreuse entre ce qui est vrai et ce qui relève de l'artifice et l'on est en droit de se demander si finalement Pokémon GO ne serait pas la matérialisation pleine et entière du doute hyperbolique du philosophe Descartes. Ce dernier s'interroge, dans les Méditations métaphysiques, sur ce qui est réel et ce qui ne l'est pas, puis se demande si un malin génie n'a pas pris possession de son esprit pour lui faire croire que la réalité n'est pas en fait tout autre : un simple rêve. "La voie de sortie en passe par le scepticisme et le doute, ce que je vois est-il réel ?"

L'expérience ultime: confronter son esprit au doute hyperbolique

Comment en effet m'assurer que tout ce qui est autour de moi n'est pas qu'un rêve ? C'est ce questionnement qui mènera au célèbre cogito « Je pense donc je suis ». Néanmoins, pour y arriver, il faut se perdre, et les premières méditations cartésiennes montrent un Descartes perdu dans les méandres de la pensée pour finalement réussir à se retrouver, à se recentrer.

Il suffit de passer quelques minutes dans la rue en bas de chez soi pour constater que des individus de tout âge, de tout sexe, de toute culture, de toute religion essayent d'accroître leur Pokédex. Que recherchent-ils d'autres (consciemment ou inconsciemment) que confronter leur esprit au doute hyperbolique ? Que vivre une expérience ultime où les termes « réel » et « virtuel » n'ont plus de sens ?

Plus de discussions avec ses amis, plus de photos de ce que l'on voit, plus de selfie à poster sur son réseau social. Tout est renvoyé aux calendes car rien ne semble plus captivant que de vivre dans une réalité augmentée. Transporté par ce doute, on perd l'ensemble de nos repères avec comme objectif : capturer des Pokémons ! Mais cela n'est pas pour autant la finalité, l'ultime expérience de l'utilisateur, c'est de vivre cette démarcation entre ce qui relève de l'artifice et du réel.

Ce que sera le monde de demain

Il fait peu de doute que Descartes eût été passionné par ce jeu qui repousse nos certitudes sur le monde qui nous entoure. Dans le même temps, ce jeu nous alerte sur ce que sera le monde de demain qui à l'évidence ne s'appuiera plus seulement sur cette dichotomie entre artifice et réalité. Pokémon GO a donc réussi ce tour de force qui est de rendre la réalité virtuelle accessible à tous, ici et maintenant.

Ce jeu met ainsi en branle notre compréhension du monde et doit être appréhendé comme l'élément qui nous oblige à douter de ce que nous voyons, de ce qui nous entoure. De manière définitive.

Par Xavier Pavie, professeur à l'Essec Business School et directeur du centre iMagination.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 13/08/2016 à 15:38
Signaler
Pour moi, la première expérience de réalité mélangée au virtuel c'est quand même google maps ! Et il y a plein d'autres expériences basées sur la géolocalisation qui sont arrivées avant Pokémon go. D'ailleurs quand on y réfléchi, je ne vois pas énorm...

à écrit le 13/08/2016 à 13:38
Signaler
j'y ai joué une quinze jours et ça m a permis de découvrir des trucs chouettes dans ma ville où je n'habite pas depuis si longtemps et où je ne fais d'habitude que dormir (j exagère chouillat) . Du coup bonne expérience avec ce jeu et je suis bien d'...

à écrit le 13/08/2016 à 10:39
Signaler
Une question me turlupine. Est-ce que les politiques peuvent attraper des parrainages pour les primaires avec Pokémon ??

à écrit le 13/08/2016 à 9:56
Signaler
le pb c'est que les gens qui chassent les pokemons ne regardent absolument pas ce qu'il y a autour et n'ont aucune experience de rien, hormis celle de leur ecran ils seraient dans leur salon c'est pareil

le 13/08/2016 à 13:44
Signaler
Dans un salon c'est plus dur de marcher des kilomètres...je suis convaincu que des milliers de gens ont mis les pieds à des endroits où il n'avait jamais été, tel ou tel parc, tel ou tel quai devant tel ou tel monument...Après avoir arrêté le jeu, ce...

à écrit le 13/08/2016 à 8:56
Signaler
J'ai sauté hier soir sur un pokémon, pas de chance c'était une jolie chinoise ! Je veux toutes les attraper !!

le 13/08/2016 à 10:40
Signaler
Elle t'as certainement mené à la baguette toute la nuit ?

à écrit le 13/08/2016 à 0:17
Signaler
S nous en sommes arrivés au point qu'il faille des Pokémons pour nous faire comprendre le Monde et douter de ce que nous voyons, c'est que nous ne pensons plus et ne sommes plus depuis au moins une génération! Il faut dire que les médias ont bien p...

le 13/08/2016 à 7:45
Signaler
Captivante analyse, mais il ne faut pas oublier que l'expérience du doute est un acte volontaire et méthodique chez Descartes. Descartes douterait de l'existence virtuelle ou non des Pokémon et de soi cherchant les Pokémon. Permettez de douter que le...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.