Quand les médiateurs perdent le monopole de la parole

 |  | 1335 mots
Lecture 7 min.
(Crédits : Reuters)
LE POLITISCOPE. La soudaine popularité du professeur Didier Raoult s'est construite sur une critique des médias classiques. Une stratégie - payante - qui n'est pas s'en rappeler celle utilisée par Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon lors de la dernière élection présidentielle.

Qu'on soit contre le personnage, ou séduit, il est toujours intéressant d'écouter Didier Raoult, le « professeur » qui ne cesse de déchirer la France en deux. Dans sa longue interview de L'Express publiée la semaine dernière, un passage mérite toute notre attention : « Je crois que je représente quelque chose d'un choc qui secoue le monde en ce moment : c'est-à-dire qu'on vient vous disputer le monopole  de la parole. Ce « droit de dire » dont vous jouissiez - notamment, vous, les médias - on vous le dispute, on vous le vole. On s'en fout de vous. Maintenant, on dit les choses nous-mêmes ».

Les mêmes recettes que le candidat Macron

Par « nous-mêmes », Raoult s'englobe dans les réseaux sociaux, citant notamment You Tube où il peut facilement s'adresser à son public en postant des courtes vidéos...  C'est une évidence encore sous-estimée : toute cette économie de la dés-intermédiation transforme radicalement nos sociétés, et fait trembler sur leurs bases toutes nos institutions. Didier Raoult ne fait qu'appliquer les mêmes recettes utilisées par Emmanuel Macron au cours de sa campagne présidentielle de 2017, lui qui voulait faire « turbuler » le « système », qui voulait renverser les vieux partis, qui se voulait « disruptif ».

Macron, Raoult, même combat ? N'en déplaise aux commentateurs parisiens, les deux personnages ont en réalité bien plus de points communs dans leurs stratégies respectives. Là encore, il suffit d'écouter le président tout juste élu en mai 2017, qui confiait au documentariste Bertrand Delais (nommé à la tête de la Chaîne Parlementaire) : « Les...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/06/2020 à 16:28 :
Et vous voudriez que je m'abonne alors que tous mes commentaires sont illico presto censurés....pas touche au néolibéralisme....et surtout pas touche Macron..
a écrit le 04/06/2020 à 18:38 :
C'est la "contre publicité" qui l'a fait connaître, ceux qui voulait le faire taire, l'on fait parler!
a écrit le 04/06/2020 à 17:36 :
Quand on titre cet article avec une photo du Professeur Raoult, j'appelle cela du marketing à un centime.
Il y a déjà une décennie que les médias classiques ( journaux, radio, TV, etc..) ne sont plus lus, crus et écoutés. C'est d'ailleurs le résultat de leur arrogance, de leur manque de subjectivité, de leur parti pris politique indigne de leur carte de journalisme. Les nouveaux canaux d'information directe (Tweeter, YouTube, Facebook, Instagram, etc..) ont pris leur espace et c'est pas plus mal.
Le professeur Raoult est un homme intelligent, étant donné son rôle de médecin qui soigne, son expérience et sa conscience exigeaient de lui le lancement d'un message fort car il était conscient que ce gouvernement allait droit dans le mur pour les raisons que l'on connait (pas de masque, impossibilité de lancer une campagne de test par manque de matériel, insuffisance de lits, insuffisance de respirateurs, etc..etc..et que les malades étaient priés d'attendre la mort chez eux avec du Doliprane) Il voulait le lui dire sans passer par les médias classiques qui l’auraient massacré parce qu'ayant une vision différente du nombril de la France qui est Paris avec sa technocratie du pouvoir.
Balayez moi tous ces journalistes qui ont bradé et qui bradent encore leur carte professionnelle car ils ne plus reporters dans un monde qui a changé et qui va encore changé.
L'entrevue du Professeur Raoult par Ruth Elkrief sur BFM TV ne fait que confirmer ma vision.
a écrit le 04/06/2020 à 16:51 :
Raoult est rassurant. Il ne tient pas un discours anxiogène, il dédramatise. Jésus-Christ des temps médiatiques nouveaux, il guérit par une langage simple, très loin de celui des gourous de la communication. Amen.
Et puis avec ses cheveux longs et sa dégaine, il me rappelle les années fin 68/70 et je me verrai bien "taper le boeuf" avec lui sur la musique de cette époque.Je le vois bien bassiste.💣
a écrit le 04/06/2020 à 14:01 :
IL ne faut jamais oublier que 95% des médias et les chaînes privées appartiennent aux détenteurs du vrai pouvoirs les milliardaires (Arnault,Dassaut,Niel,Bolloré,LVMH,Mohn,Drahi,Lagardere....)ceux qui ont financé la campagne de Macron(12 MILLIONS en quelques mois).Arnault a téléphoné à Raoult pour lui demander ce dont il avait besoin(des masques,des gants..du matériel) et c'est Raoult qui le dit aux journalistes de BFM hier....Lorsque un privé peut faire ce que l'Etat n'st plus capable de faire en dit long sur notre société et l'Europe austéritaire.Macron disait à un soignant l'an dernier qu'il n'y avait pas d'argent miracle et tout d'un coup un an après les milliards oleuvent.....
a écrit le 04/06/2020 à 13:29 :
Les médias doivent être remis dans l'axe sans ménagement .
Réponse de le 04/06/2020 à 20:51 :
Dans l'axe de quoi, dans l'axe de qui?

La presse française a deux gros problèmes.

D'abord, elle n'est plus dirigée par des patrons de presse qui ont la liberté d'informer chevillée au corps (ce qui n'exclut pas des options politiques), mais par des directeurs de communication qui s'occupent de la danseuse d'hommes d'affaires riches qui se sont achetés des titres pour avoir bonne presse.

Ensuite, il n'y a plus de journalistes. A une époque les rédactions de la presse et des TV avaient des journalistes spécialisés (sport, société , politique, économie, science, politique étrangère...) qui avaient le temps de potasser leurs sujets et pouvaient fact checker en direct les intervenants.

C'est terminé. Les rares journalistes survivants qui ne sont pas des pigistes, sont obligés d'être multicartes. Faute de temps et de moyens, lls en sont réduits à repiquer des "info" chez leurs confrères, qui eux même les ont trouvées sur internet, le tout est renvoyé avec peu de vérifications et sans recul.

La presse ne produit plus d'information. Il n'y a presque plus d'enquêtes, de dossiers au long cours. Forcément, elle est déconsidérée.
a écrit le 04/06/2020 à 13:19 :
Eros contre Thanatos. Dans le chapo, vous affirmez que " La soudaine popularité du professeur Didier Raoult s'est construite sur une critique des médias classiques." Non elle s'est construite sur le fait que son protocole a tiré d'affaire des milliers de malades, tandis qu'ailleurs en France les malades étaient priés d'attendre la mort chez eux, en se traitant avec du Doliprane... Pour tous, Didier Raoult représente donc l'espoir, la vie, tandis que la technocratie au pouvoir représente la mort.
a écrit le 04/06/2020 à 13:16 :
Combien de patients ont été soignés pour une bronchite voir une pneumonie pendant plus de 15 jours alors qu'elles avaient le CODIV-19. Pour beaucoup des ces personnes avec le traitement du Professeurs RAOULT pris au départ de la maladie seraient encore en vie aujourd'hui.
a écrit le 04/06/2020 à 11:41 :
Les renégats doivent être condamnés, surtout lorsque l'on fait du trump : beaucoup de bruit pour rien, sans méthode, sans discernement, uniquement pour voir sa tête en haut de l'affiche....
a écrit le 04/06/2020 à 11:34 :
La prestigieuse revue médicale The Lancet a pris ses distances avec l'étude très critiquée qu'elle a publiée sur l'hydroxychloroquine. Elle reconnaît dans un avertissement formel que «d'importantes questions» planent à son sujet.
The Lancet souhaite ainsi «alerter les lecteurs sur le fait que de sérieuses questions scientifiques ont été portées à (son) attention» au sujet de cette étude, qui fait actuellement l'objet d'un audit initié par ses auteurs, indique la revue.
a écrit le 04/06/2020 à 11:29 :
Quand Fillon se faisait massacrer par ces mêmes "médias" lui assurant son poste de président je ne l'ai pas entendu en dire du mal hein, par ailleurs les scores de Mélenchon alors que les injustices et inégalités n'ont jamais été aussi criantes sont ridicules pour un parti de gauche.

Entre chiens et loups quand tombe la nuit.
a écrit le 04/06/2020 à 11:19 :
Il faudrait des médias moins obnubilés par la pensée unique, des journalistes indépendants
qui ne répètent pas en boucle la même information. Des journaux qui travaillent plus les dossiers et qui développent un sens critique plus affirmé. Ex: On aime ou pas Trump
mais en France, un média osera t-il avoir une opinion différente de la bobocratie? Hélas,
Les moutons de Panurge sont nombreux dans le milieu de l'info.
Réponse de le 04/06/2020 à 13:26 :
Nous avons besoin et voulons un cinquième pouvoir qui informe, dénonce et propose. Une presse autonome, sortie des griffes d'une économie mondialiste devenue folle. Une presse servie par des journalistes lucides, critiques, indépendants d'esprit. En un mot, des journalistes qui méritent que leur carte de professionnelle soit renouvelée chaque année.
a écrit le 04/06/2020 à 11:15 :
raoult n'a rien a voir avec melenchon, merci de ne pas melanger torchons et serviettes... ( entre un haineux de service incompetent et un gars reconnu qui sauve des gens, le choix est vite fait)
on a tous eu des cours de comm, sauf les instances sovietiques a priori
et oui, la mediacratie de de virieu, c'est les annees 90, ou la tv etait importante
quand on veut faire de la propagande, on essaie au moins d'etre intelligent!
expliquer qu'on ne va pas tester la chloroquine alors qu'un gars reconnu dit que ca a l'air de donner des resultats en stade primaire de la maladie, c'est tres bien joue!
expliquer pour justifier ca que ce medicament utilise depuis des decennies ne presente pas assez de recul sur les effets indesirables, c'est encore mieux car chacun sait qu'il y aura bcp plus de recul sur un medicament developpe adhoc!
pravda, tavarich !
cerise de competence sur le gateau de la communication, proposer une etude de la chloroquine sur des gens en rea alors que raoult a dit avant que ca ne marche pas et qu'on sait pourquoi.......
raoult n'a pas fait grand chose, hormis laisser des imbeciles s'enfoncer tout seuls!
lui il a juste tapote un peu avec son marteau sur les clous du jesus volontaire, avec sa chaine youtube

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :